LE POUVOIR SPIRITUEL DU CUR

Tariqatouna as-sohba wa khairou fi jamiat
La voie de notre Tarîqah est le compagnonnage avec le Cheikh et la bonté réside dans le rassemblement... Voici les fondements de notre Tarîqah. Allâh Tout- Puissant a fait de Shah Naqshiband le pilier principal du très distingué ordre Naqshibandi, et l'un des guides vers la Présence Divine, pour ne pas perdre le chemin vers Allâh Tout-Puissant ou vers Ses enseignements. Il disait : Nous enseignons aux gens, pour qu'ils ne perdent pas leur chemin, et que leurs efforts soient toujours récompensés.
Ce chemin est court, heureux et sûr. Chacun marche et avance à son gré, ou bien le temps les fait avancer. Tant de personnes n'avancent pas, seul le temps peut les faire bouger. Ils peuvent arriver à la fin à tout instant, car toute chose qui a un commencement doit avoir une fin. Toute personne doit s'arrêter un jour d'avancer, et se retrouvera alors face à deux entrées. Il est écrit sur l'une d'elles : Voie du Paradis , qui est la voie par laquelle on rejoint la Présence Divine. Sur la seconde est écrit : Voie de l'Enfer ; celui qui franchit cette entrée sera emmené en Enfer. Il n'existe aucune sécurité sur cette voie. C'est une fin terrible.
Chaque jour nous rapproche de la fin. Un jour de plus a passé, et ce sera un jour de moins, et un jour viendra où nous atteindrons ces entrées. L'ordre Naqshibandi nous emmène sur une voie, et la destination en est le Paradis. Cette voie est celle des Prophètes et des Saints, ainsi que de leurs héritiers, les Sahâbah . Elle est difficile pour notre ego mais heureuse pour notre âme. Tout ce qui est difficile pour notre ego s'avère finalement être une source de joie et de plaisir.
La majorité des gens se laissent entraîner sur la seconde voie, et Shaytân ouvre la marche en compagnie de ses démons et de ses soldats. Ceux qui les suivent arriveront aux portes de l'Enfer... Pourquoi empruntent-ils cette voie ? Ils la suivent car leur ego apprécie ce chemin...
Si vous n'utilisez pas votre pouvoir de volonté, votre ego vous entraînera dans cette dangereuse direction. Le compagnonnage dans notre Tarîqah permet aux gens d'être plus attentifs, afin de ne pas suivre la voie de leur ego, mais celle des Saints et des Prophètes. Chaque compagnonnage avec le Cheikh donne de la puissance spirituelle à notre âme, pour nous aider à utiliser notre pouvoir de volonté contre les désirs de notre ego. Sans cette puissance spirituelle, il est difficile de ne pas suivre la voie de l'ego.
C'est pourquoi nous avons grand besoin de ces personnes ayant une puissance spirituelle, qui nous soutiennent et nous permettent de dire à nos désirs physique et à notre ego : Non, je ne suivrai pas ta voie, je choisis celle des Saints et des Prophètes.
Chaque compagnonnage introduit secrètement cette puissance dans notre âme. Il n'est pas important de s'en rendre compte ou de le sentir. Cette puissance nous est donnée dans chaque compagnonnage. Ce que nous entendons ou disons n'est pas important. Que l'on soit dans une salle d'opération ou bien en train de lire un journal, cela n'a pas d'importance. L'essentiel est d'être présent dans ce compagnonnage avec le Cheikh, et sa puissance spirituelle circule en chacun de nous. Lorsque nous sommes assis ici, les bénédictions nous viennent des Cieux, d'Allâh Tout-Puissant, et ces bénédictions nous rendent plus forts. Vous pouvez dire ce que vous souhaitez durant ces compagnonnages, cela n'a aucune importance. Que vous entendiez ou non, la simple présence à ces compagnonnages de l'ordre Naqshibandi vous donne cette puissance spirituelle, rendant ainsi votre âme plus forte que votre ego.
Et vous pourrez dire : Je ne me souviens pas de ce que le Cheikh a dit. Le Cheikh ne s'adresse pas à votre esprit. `Oulamâ , les savants, eux, s'adressent à l'esprit ; Awliyâ , les Saints, s'adressent à notre cur. Ainsi, lorsque vous rencontrez un obstacle, ce qui était caché à l'intérieur de votre âme remonte à la surface et vous donne la volonté d'y faire face.
Voilà pourquoi le compagnonnage avec le Cheikh est l'un des fondements de l'ordre Naqshibandi. Nous sommes à tout moment supervisés spirituellement par le Cheikh. Mais notre corps physique a également le droit de lui rendre visite, au moins une fois l'an. Cela peut être chaque semaine, chaque mois, ou bien une fois tous les 40 jours, mais ne laissez pas passer plus de 40 jours sans compagnonnage ; cela est nécessaire pour rester sur le bon chemin, celui du Paradis.
De nos jours, de moins en moins de personnes sont autorisées à enseigner de cette façon. S'ils ne sont pas autorisés et qu'ils ne font qu'imiter, ils peuvent donner une certaine puissance, cependant, cette puissance qui passe dans nos cur est totale lorsque le compagnonnage est réalisé par des personnes autorisées. Et le cur est la station du sultan, le trne du sultan. La puissance du sultan circule dans le corps physique pour l'emmener et le guider sur la bonne voie.
Si vous ne trouvez personne pour le compagnonnage, deux Mourîdes simplement peuvent s'asseoir ensemble et dire : Audhou bi'llahi mina shaitani rajim, Bismillâhi r-rahmâni r-rahîm , et l'un d'eux peut dire : Lâ ilâha illâ llâh ; et l'autre peut dire : Mouhammadu rasoûl allâh . Et demander : Oh notre Seigneur, gardes-nous sur Ton chemin, la voie des Anbiyâ (Prophètes) et des Awliyâ (Saints). Garde- nous et protège-nous de Shaytân et des démons, garde-nous de leurs pièges et de leurs astuces. Quelques minutes suffisent, la bénédiction sera sur eux et les protégera.
Qu'Allâh vous bénisse et protège votre corps physique et empêche votre âme de tomber aux mains des démons. Puisse-t-Il trouver une voie de salut pour ceux qui sont tombés. Nous demandons une vraie puissance pour l'ordre Naqshibandi, afin de pouvoir rassembler les gens et d'avancer vers la Présence Divine d'Allâh Tout-Puissant.

Fâtihah.

Mawlana Cheikh Nazim Al Qoubroussi Al Naqshbandi
Extrait et traduit de "On The Bridge To Eternity" (1999)