Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Toronto |  Vancouver |  USA |  France |  Afrique
 
   Sohba :: Paroles d'Or & Sagesses Soufies
Cheikh Nazim al Haqqani 40e maitre

Demandez Moi plus et Je l'accorderai



Version Imprimable

"DEMANDEZ MOI PLUS ET JE DEVERSERAI SUR VOUS BIEN PLUS QUE VOUS NE POUVEZ L'IMAGINER DE CET OCÉAN ILLIMITÉ. "

 

Chaque individu ou chaque chose est impuissant par rapport à Allah Tout-puissant et personne n'a aucun pouvoir sans que son Seigneur ne le lui octroi. Si le Seigneur Tout-puissant donne le pouvoir à ses serviteurs, ils peuvent devenir puissants, mais leur état original est d'être tatolement impuissant. Si un serviteur atteste son impuissance devant son Seigneur, c'est un honneur pour ce serviteur et suite à son humilité son Seigneur lui accordera le pouvoir et le soutiendra n'importe quelle situation. Le Prophète, que la Paix soit Sur Lui, est le premier à attester son impuissance en Présence Divine; donc, Allah Tout-puissant lui a accordé plus de pouvoir qu'Il n'a jamais donné à quiconque. C'est une excellente leçon pour l'humanité : si nous cherchons plus de support Divin et le pouvoir spirituel, nous devons d'abord admettre notre propre impuissance.

Maintenant Grand-Cheikh explique d'avantage sur ce point : Allah Tout-puissant donne de Son Pouvoir à Ses serviteurs aimés pour qu'ils puissent nager dans ces océans de connaissance et de sagesse. Ce qu'ils prennent, ils le prennent éternellement; ils demandent infiniment et sont infiniment comblés par leur Seigneur. Ni le serviteur ni le Seigneur ne diront jamais 'assez' le Seigneur dira plutôt, "Mes serviteurs, demandez autant que vous pouvez parce que je donne toujours de plus en plus. Demandez dix et Je donnerai cent, demandez cent et Je donnerai mille, etc; si vous ne demandez pas, je me fâcherai avec vous."

C'est un des attributs d'Allah Tout-Puissant que de toujours vouloir donner plus à Ses serviteurs - si vous pouvez reconnaître cet attribut, il vous donnera satisfaction. Si Allah devait dire, "C'est assez ne demandez pas plus," cela signifierait qu'Il n'a plus rien désormais à donner à Ses serviteurs et si c'était ainsi les voyages de l'humanité éclateraient. Mais Allah Tout-puissant dit, "Oh Mes serviteurs, demandez de plus en plus et J'accorderai plus que vous ne pouvez probablement imaginer." Nous devons remercier Allah pour cela et être heureux d'avoir un tel Créateur, un tel Seigneur.

Notre Grand-Cheikh dit que bien que vous puissiez prendre de plus en plus de la sagesse d'Allah et des océans de connaissance, ne pensez pas que vous pouvez tout prendre, car en réalité vous pouvez prendre seulement qu'une goutte et pas plus. Peut-être cette goutte pourrai même être une énorme goutte, mais elle reste néanmoins une goutte et peu importe comment grande elle est, il a toujours des limites, tandis que Son océan ne connaît aucune frontière. Dans cet océan se trouve notre réel plaisir : Tout ce que Allah Tout-puissant nous donne grandit dans des limites. Si nous pouvions aller au-delà du royaume des frontières nous deviendrions des associés à Allah et c'est impossible.

Maintenant mon Grand-Cheikh disait qu'il y a deux sortes de connaissance. Une sorte appartient seulement au Tout-puissant Lui-même et l'autre sorte Allah Tout-puissant la donne à Ses serviteurs. Nous parlons de cette deuxième sorte seulement, pour la première sorte, la connaissance appartenant à Son Essence (Dhat), il est impossible de la contempler, même pour les Anges, les Prophètes et les Saints - Cèest hors de limite. Les océans infinis qu'Il accorde à Ses serviteurs ne sont rien comparé à Sa Connaissance Essentielle, qu'Il garde pour Lui.

Regardez également ce point: Lorsque Allah Tout-puissant a appelé Son Prophète la Nuit de l'Ascension (Laylatoul-mi`raj) et lui a parlé sans intermédiaire, Il a communiqué à Mouhammad trois sortes de connaissance. Une partie de cette connaissance Il a ordonné au Prophète de la garder pour lui seul: "personne ne peut la connaître; c'est privé entre Moi et toi.". La deuxième partie qu'Il a permise au Prophète est pour partager avec une élite choisie (Khawas) de la Nation (Oummah) et la troisième partie Il a ordonné qu'elle soit ouverte à chacun. Les comptes que nous lisons dans les livres du mi'raj sont de la troisième partie de ces connaissances et une connaissance plus aprofondie est donnée aux gens selon leur rang, le palmier a une connaissance qui lui permet de produire des dates, l'oranger a une connaissance différent, comme il a appris de son Seigneur à faire des oranges. Les pommeirs produisent des pommes, les oliviers des olives et c'est ainsi que tout dans l'univers produit selon son rang et sa position..

On vous a également appris une connaissance de votre Seigneur, mais présentement elle est couverte. Vous ressemblez encore à une graine qui n'a même pas été encore plantée. Vous devez vous planter dans la solitude (Khalwa).). Comme la graine doit être couverte par la terre, donc vous devez être couverts de ce monde, alors vous pourrez vous connaître. Lorsqu'une graine est dans la terre pendant dix jours, il germera, mais notre graine n'a pas encore été plantée et ainsi nous ne pouvons pas encore voir si nous sommes des orangers ou des oliviers. C'est la raison pourquoi le Prophète relate d'Allah Tout-puissant : "Tant que vous ne vous connaissez pas vous ne pouvez pas connaître votre Seigneur."

Les abeilles apprennent à faire du miel, les serpents apprennent à vous mordre et les mules apprennent à vous donner un coup de pied sur la tête.

Du Livre Océans de Miséricorde & Trésors Cachés

::  Cheikh Nazim al-Haqqani  ::

 
   Sagesses & Connaissance
De six bénéfices du dhikr
On raconte qu’un serviteur de Dieu avait coutume d’assister à des assemblées de dhikr avec des péchés haut comme une montagne, puis qu’un jour il se leva et quitta l’une de ces assemblées débarrassé de ses péchés. C’est pourquoi le Prophète (que la paix e
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Du bruit pendant le dhikr
Il arriva que le Prophète (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) fasse la louange d’un homme qui était awwah - littéralement qui disait ah ! ah ! -, c’est-à-dire qui était bruyant dans son dhikr, même quand les autres le critiquaient. ahma
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Toutes les nouveautes...
Chercher avec Google
Mawlid de Montreal 1439 - 2017 avec le centre soufi
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Muhammad Baha'uddin Shah Naqshband (Golden Chain)
Muhammad Baha'uddin Shah Naqshband (q) He is an Ocean of Knowledge that has no shore. Its waves were woven with the pearls of Heavenly Knowledge. He cleansed humanity with his Ocean of Innocence and Piety. He quenched the thirst of souls with the water
Shaykh Hisham Kabbani :: 31 janvier 2002
   Sohba :: Sagesses Soufies
Tant que l'humanité fuira l'Islam, ses problèmes augmenteront
Tournez vous vers votre Seigneur à travers l'Islam et son Messager (saw)
Le Seigneur nous a envoyé un atome de Ces Océans, Mouhammad (saw)
Remplissez vos devoirs envers votre Créateur
La station d'apprentissage des Awliya
L'Ego - le représentant personnel de Shaytan
Le pouvoir de Bismillahir Rahmanir Rahim
Tout l'univers glorifie Allah le Seigneur des mondes.
La Station du Prophete (s) dans la Présence Divine
La véritable foi
Quand le mensonge est appelé vérité
A propos de Cheikh Hisham Kabbani
Reconstruisez votre personnalité
Anéantir l'égo
Suivez les véridiques
O humains, prenez garde à la colère Céleste
Le respect du Prophète Mouhammad
La Purité du Coeur
Le besoin de discipline
Le chemin juste, le contentement du coeur et l'intention

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

2

    SufiLive

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music

5

    Muslim StarZ
 
   Citations  et anecdotes
:: Read yourself ::

A man brought a letter to the Hodja:
- Hodja, could you read this letter?
Hodja looked at the letter which was all in arabic. He was unable to read and give it back to man.
- Take this to someone else, i couldn't read. said the Hodja.
- How come? you are wearing the turban of a learned man yet you can't read a letter...
The Hodja took off his turban and placed it in front of the man
- Ok, if it is skill of a turban, put it on and read your letter yourself!
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation One Light | Institut Saphir | SMC | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437