Accueil
    L'ordre Naqshbandi
    Enseignements
    A Montreal
    Evenements
    Audio-Video
    Forum
    Quoi de neuf
    Bazaar & Souk
    Plan du Site
    Chercher

  
 »  La Chaine d'or Naqshbandi  
Aboul ‘Abbas, Al-Khidr

"Qui entre dans la Voie sans un guide nécessitera cent ans pour accomplir un voyage de deux jours.
Le Prophète a dit, ' Dans ce Chemin, vous n'avez aucun compagnon plus fidèle que vos actions.'
Comment ces actions et ce gain dans le droit chemin peuvent-ils être accomplis sans un maître, O père ?
Pouvez vous pratiquer la profession la plus insignifiante au monde sans les conseils d'un maître ?
Qui entreprend une profession sans maître devient la risée de la ville. "

Rumi, Mathnavi.

Aboul ' Abbas est Khidr , qu’Allah a mentionné dans le Saint Coran [18:65f.] comme le serviteur d'Allah qui a rencontré le Prophète Moussa . Il a préservé et maintenu la Réalité de la Chaîne D'or jusqu’à ce que son héritier suivant dans la Chaîne, Abdoul Khaliq, puisse assumer sa station destinée.

Boukhara rapporte dans le Livre des Prophètes que le Prophète a dit, "Al-Khidr (" l'Homme Vert ") a été ainsi nommé parce qu'il s’était assis une fois sur une terre blanche et stérile, qui par la suite devint luxueusement verte à cause de la végétation."

Le rôle important de Khidr comme le murshid (l'initiateur) des saints peut être illustré par l'importance de son rôle comme le murshid des prophètes, en particulier du Prophète Moussa . Moïse était un grand et puissant prophète, un des cinq plus grand qu’Allah a envoyé dans ce monde : Noé, Abraham, Moïse, Jésus et Mouhammad, Paix et bénédictions sur eux. Malgré le niveau de savoir élevé de Moïse , Allah a fait en sorte qu'il ait été dans le besoin de Khidr, bien que celui-ci ne soit pas un prophète. Cela pour nous apprendre, comme Allah l’a dit dans le Saint Qur'an, "Au-dessus de chaque savant, il y a un savant plus grand" (Youssouf, 76).

L'histoire de la rencontre de Moïse avec Khidr est citée dans Surat Al-Kahf (65-82) et rapporte ceci: Moïse et son valet ont rencontré un des serviteurs d'Allah qu’Allah avait honoré d’une façon unique et lui avait enseigné un savoir émanant de Sa Propre Présence. Moïse lui dit, "je voudrais vous accompagner." Il répondit : "vous ne pouvez supporter de m'accompagner." Moïse a été étonné et a maintenu qu’il pourrait. Khidr dit : "vous ne pouvez pas, mais si vous le faites, ne me posez aucune question sur mes actions, peu importe ce que vous me verrez faire. À cette seule condition vous pouvez me suivre; mais si vous voulez posez des questions, ne me suivez pas." Cela signifie que Khidr allait accomplir certaines chose que Moïse ne comprendrait pas, bien qu'il soit le Messager de cette grande religion. Il avait besoin de Khidr pour acquérir un savoir particulier.

Ils prirent un bateau et traversèrent la Rivière Tabaraya en Palestine. Alors qu’ils étaient au milieu de la rivière, Khidr fit un trou dans le bateau pour le faire couler. Moïse était incapable de se tenir tranquille : "pourquoi faites-vous cet acte enfantin ? Ces gens vous ont donné ce bateau, vous le faites maintenant couler ?" Khidr répondit : "ne vous avais-je pas dit que vous seriez incapable de m’accompagner?" Moïse n'avait pas encore compris, bien qu'il était prophète et pouvait lire les coeurs, qu'il y avait quelque chose qu'il ne connaissait pas. Ils continuèrent et trouvèrent un jeune garçon. Aussitôt qu'ils l'eurent vu, Khidr le tua. Moïse dit : "que faites-vous ? Vous avez fait couler un bateau et maintenant vous tuez un enfant ? C'est contre toutes les lois!" De nouveau Khidr dit : "ne vous avais-je pas dit que vous ne pourriez pas m’accompagner ? La troisième fois que vous me poserez une question, nous séparerons nos chemins." Ils atteignirent alors une ville où ils demandèrent de la nourriture. Personne ne leur en donna et les chassèrent. Alors qu’ils quittaient la ville, ils trouvèrent un mur sur le point de s’écrouler. Khidr reconstruisit ce mur et le maintint droit. Moïse dit : "pourquoi faites-vous cela ? Personne ne nous a acceptés comme invités dans cette ville et vous construisez leur mur?" Khidr dit : "c'est là le point de notre séparation, car vous n'avez pas compris la sagesse de ce que je fais.

"O Moïse, ce que nous faisons n’est que ce qu'Allah nous dit de faire. D'abord, j'ai fait coulé ce bateau parce qu'il y a un tyran qui prend tous les bateaux des pauvres gens de ce côté-ci de la ville. Afin que ces gens ne perdent pas leur bateau, je l’ai coulé. Ce tyran mourra demain. Ils pourront retirer leur bateau demain et l'utiliser sans risque. J'ai tué l'enfant parce qu'Allah n'a pas voulu que l'enfant pousse ses parents, qui croient en vous, à quitter et fuir votre religion. Allah leur donnera de meilleurs enfants que lui. J'ai construit le mur qui a appartenu à un homme qui était dans sa vie très généreux envers les pauvres gens. Quand il mourût, il laissa un trésor enterré sous le mur pour ses deux orphelins. Si ce mur s’écroulait, les gens verraient le trésor et le prendraient. Je l'ai reconstruit pour que les deux enfants puissent obtenir leur trésor plus tard. Vous n'avez pas compris la sagesse de Dieu."

C'était Moïse qui, avec tout l'honneur que Dieu lui a fait, s'était retrouvé ignorant devant Khidr. Comment pouvons-nous, qui savons aussi peu en comparaison de Moïse, nous considérer bien informés si Moïse lui-même, avec toute sa connaissance devant la Présence Divine, était incapable de comprendre certaines choses ? C'est une leçon d'humilité pour les gens et en particulier pour les savants et les leaders religieux. Votre connaissance ne vaut pas la peine d’être mentionnée. Il y a d'autres personnes beaucoup plus savantes que vous. Aussi haut ou profondément que vous voyagez dans la connaissance, il y a une profondeur plus profonde et une hauteur plus élevée que celles ou vous vous tenez.

C'est pourquoi, lorsque quelqu'un s’assoit pour donner conseil, il doit s’asseoir avec la plus grande humilité et le plus grand respect pour les auditeurs et il ne peut pas se considérer plus haut qu'eux, autrement cette lumière n’atteindra jamais leurs coeurs. C'est aussi la raison pour laquelle chacun a besoin d'un guide, comme l’a montré le Guide des guides lui-même, le Prophète , quand il a pris Jibril comme guide pour la Révélation et quand il a pris un guide pour son voyage à Madina.

Voici comment Ibn CArabi (q) explique les trois actes de Khidr observés par Moussa dans Foussous Al-hikam:

"Moïse a été testé ' à travers plusieurs épreuves [20:41] la première étant le meurtre de l'égyptien [28:14-15], un acte qu'il commis par impulsion Divine émanant de son intérieur et ayant l'approbation de Dieu, sans percevoir cela pour autant; néanmoins il n'a senti aucun mal-être dans son âme pour avoir tué l'Egyptien, bien que lui-même n'ait pas été acquitté jusqu'à ce qu’il reçu la révélation Divine à ce sujet. Car tous les prophètes sont intérieurement préservés du péché sans en avoir conscience, avant même qu'ils ne soient avertis par l'inspiration.

"C'est la raison pour laquelle Al-Khidr lui a montré l’exécution du garçon, une action que Moïse lui reprocha, sans se rappeler le meurtre de l'Egyptien, situation sur laquelle Al-Khidr lui dit: « je ne l'ai pas fait de ma propre initiative, » en rappelant ainsi à Moïse l'état dans lequel il s’était trouvé alors qu’il ne savait pas encore qu’il était intrinsèquement préservé de toute action contraire à l’Ordre Divin.

"Il lui a aussi montré le sabotage du bateau, apparemment fait pour détruire les gens, mais qui a cependant le sens caché de les sauver de la main « d'un homme violent. » Il lui a montré cela comme une analogie à l'arche qui a caché Moïse lorsqu’il a été jeté dans le Nil; selon les apparences, cet acte devait également le détruire, mais selon le sens caché, il devait le sauver. De nouveau, sa mère l'avait fait par crainte de ' l'homme violent, ' dans ce cas Pharaon, pour qu'il ne tue pas cruellement l'enfant...

"Moïse est arrivé alors à Madyan, il a alors rencontré les deux filles et a tiré pour elles l’eau du puits, sans leur demander un salaire. Après quoi il ' s'est retiré à l’ombre, ' c'est-à-dire à l'ombre Divine et a dit : ' O Seigneur, je suis pauvre en ce qui concerne les bénédictions que Vous avez fait descendre sur Moi '; il a alors attribué à Dieu seul l'essence du bien qu'il a fait et s’est qualifié lui-même comme pauvre ( faqir) envers Dieu. C’est pour cette raison qu'Al-Khidr a reconstruit devant lui le mur qui s'effondrait sans demander un salaire pour son travail, chose pour laquelle Moïse l'a réprimandé, jusqu'à ce que Khidr lui ait rappelé son action de tirer l'eau sans en demander la récompense, ainsi que d’autre choses dont il n'y a aucune mention dans le Coran; de telle sorte que le Messager de Dieu - puisse Dieu le bénir et lui donner la Paix! - a regretté que Moïse ne se soit pas tenu tranquille et ne soit pas resté avec Al-Khidr, afin que Dieu puisse lui en dire plus de leurs actions."

Des énonciations de Khidr à Sahl At-Toustari (q) selon Ibn CArabi :

"Allah a créé la Lumière de Mouhammad De Sa Lumière... Cette Lumière est restée devant Allah pendant 100,000 ans. Allah y a dirigé sur elle Son Regard 70,000 fois chaque jour et chaque nuit, chaque fois y rajoutant une nouvelle lumière de Sa Lumière. De cette Lumière, Il a alors créé toutes les créations."

Quand le Prophète a quitté ce monde et que les condoléances sont venues, ils ont entendu une voix du coin de la maison, "la Paix, la miséricorde de Dieu et ses bénédictions sur vous, membres de la Famille du Prophète !"CAli (r) a alors demandé s'ils savaient qui c'était, et il révéla que c'était Khidr . Bayhaqa l'a transmis dans Dala'il Noubouwwa.



Le Chaine d'or


Centre Soufi Naqshbandi/majid Al-iman 138 Rue Fairmount O Montréal, QC H2T 2M5 - Tel.: (514) 270-9437