Accueil
    L'ordre Naqshbandi
    Enseignements
    A Montreal
    Evenements
    Audio-Video
    Forum
    Quoi de neuf
    Bazaar & Souk
    Plan du Site
    Chercher
  
 »  La Chaine d'or Naqshbandi  
AS-SEYYID AMIR KOULAL IBN AS-SEYYID-HAMZA

Nous avons une voie de ce monde visible vers l'Invisible,
Car nous sommes les compagnons du Messager de la Religion.
Nous avons une voie de la maison au jardin,
Nous sommes les voisin du cyprès et du jasmin,
Chaque jour nous venons au jardin et nous voyons cent bourgeons.
Afin de les disperser parmi les amants,
Nous remplissons nos robes pour rejaillir.
Contemplez nos mots !
Ils sont le parfum de ces roses,
Nous sommes les rosiers du jardin de roses de la certitude.

Rumi Divan

Seyyid Amir Koulal est connu comme la rose des caractéristiques et attributs du Prophète , l'Arbre Lote de la lointaine limite des désirs pour la station ultime, le possesseur du trône de guidance, l'attracteurs des faveurs célèstes, et l'enseignant par son souffle sacré des secrets du Divin. Il est moujaddid, vivifiant la Sharia ou Loi Divine ; un Maître de la Voie ou Tariqa ; un construteur de la Réalité ou Haqqiqa ; et un guide pour la Création ou Khaliqa. Il se distingua pour la maîtrise parmi les saints de son époque, qui lui ont dédié cette parole, «Les Saints de la Maîtrise sont les maîtres de tous les saints. »

Il est né dans le village de Soukkar, a deux milles de Boukhara. Sa famille était Seyyid, descendant du Saint Prophète . Sa mère disait,

"Lorsque j'étais enceinte de lui, a chaque fois que ma main se portait vers de la nourriture douteuse, j'étais incapable de la porter à ma bouche. Ceci m'arriva plusieurs fois. J'ai su que je portait quelqu'un de spécial dans mon ventre. J'éaits attentive et choisissait ma nourriture parmi la meilleur et assurément la nourriture permise. "

Il était un lutteur durant son enfance. Il avait l'habitude de pratiquer tous les arts, jusqu'à ce qu'il devienne un des lutteur les plus connu de son temps. Tous les lutteurs se rassemblaient autour de lui pour apprendre de lui. Un jour, un homme le regardant lutter eut la pensée suivante traversant son coeur, « Comment se fait il qu'une personne descendant du Prophète et qui est profondément savant dans les Lois Divines et la Voie, pratique ce sport ? » Il tomba subitement dans un profond sommeil et rêva du Jour du Jugement. Il senti qu'il était en grande difficulté et qu'il coulait . Alors Cheikh Seyyid Amir Koulal lui est apparut et le sauva de l'eau. Il se reveilla, Seyyid Amir Koulal le regardait et dit, « Attestes tu de mon pouvoir dans la lutte et dans mon intercession ? »

Un jour son futur Cheikh, Mouhammad Baba as-Samassi , passait par son arène de lutte, en compagnie de ses disciples. Il s'arréta et resta debout. Un malin chuchotement vint au coeur d'un des disciples disant, « Comment se fait il que le Cheikh se tienne ainsi dans une place de lutte ? » Le Cheikh regarda son disciple immédiatement et lui dit, « Je me tiens ici pour une personne. Il sera un grand savant. Tous viendront a lui pour la guidance et a travers lui les gens atteindront les plus hauts degré de l'Amour Divin et la Présence Divine. Mon intention est de prendre cette personne sous mon aile. » A ce moment Amir Koulal porta son regard vers lui, fût attiré et abandonna le sport de la lutte. Il suivit le Cheikh Mouhammad Baba as-Samassi à sa demeure. Cheikh Baba as-Samassi lui apprit le dhikr et les principes de cette Voie la plus distinguée. Il lui dit, « Tu es maintenant mon fils. »

Cheikh Amir Koulal suivit Cheikh Baba as-Samassi durant vingt ans, passant son temps en dhikr , séclusion, adoration, et abnégation. Personne ne le vit durant ces vingt années hormi en compagnie de son Cheikh. Il venait voir son Cheikh à Samas chaque lundi et jeudi, malgré une distance de cinq milles et un trajet difficile, jusqu'à ce qu'il atteigne la station de dévoilement. A cette époque sa renommée commenca à s'étendre partout jusqu'à ce qu'il quitte ce monde.

Il avait quatre enfant, Seyyid al-Amir Bourhanouddin, Seyyid al-Amir Hamza, Seyyid al-Amir Shah, et Seyyid al-Amir Omar. Il avait aussi quatre Califes, mais il a passé ses secrets à seulement l'un d'entre eux, le Maître des Maîtres, le Connaissant des Connaissants, le Plus Grand des Intercesseurs, al-Ghawth al-A Zam, le Sultan des Saints, Cheikh Mouhammad Bahaouddin Shah Naqshband .

Khwaja Amir Koulal avait reçut de Khwaja Baba as-Samassi la mission d'éduquer le jeune Baha-oud-dîn; il lui témoigna une grande estime et lui enseigna le dhikr (l'invocation) silencieux. Souvent il lui manifestait certains égards au point que certains disciples s'en plaignirent. Un jour donc Amir Koulal entreprit de construire une mosquée avec cinq cent de ses élèves; profitant du moment où ils étaient ensemble, il leur dit: "vous n'avez pas compris mon fils Bahaouddîn, il est en la garde de Dieu et lui est totalement soumis. Mon attitude envers lui n'est pas de mon choix mais celui de Dieu. Il n'est pas nécessaire que je le guide." Un autre jour, Amir Koulal l'appela et devant tous les élèves réunis, il lui dit: "Mon fils, je t'ai amené au degré où Khwaja Baba as-Samasi m'avait commandé de t'amener. Il m'avait dit que je devais te conduire au point où tu serais prêt à enseigner, c'est ce que j'ai fait" Alors, désignant sa poitrine, Khwaja Amir ajouta: "Je t'ai nourri comme mon propre corps. Un oiseau a été affranchi, il a quitté l'oeuf de la création. A travers toi, toute l'humanité recevra une bénédiction. Quiconque aura besoin d'aide, il lui suffira d'obtenir ton parfum"

Cheikh Seyyid Amir Koulal mourrut dans le même village dans lequel il naquit, Soukhar, le 8è de joumada Al-Awwal, 722 H/1310 EC.

Cheikh Mouhammad Bahaouddin Shah Naqshband .



Le Chaine d'or



Centre Soufi Naqshbandi/majid Al-iman 138 Rue Fairmount O Montréal, QC H2T 2M5 - Tel.: (514) 270-9437