Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
 |  Vancouver |  USA |  France | 
 
   Islam

Al-Najjad



Version Imprimable


Ahmad ibn Salmân ibn Al-Hassan, Aboû Bakr Al-Baghdâdî Al-Hanbalî Al-Najjâd (d. 348), louangé par Al-Dhahabî comme "l'imâm, le savant de hadîth, le Maître de hadîth, le jurisprudent, le moufti, le Cheikh de l'Irak." Le Cheikh de Al-Dâraqoutnî, Al-Hâkim, Al-Khattâbî, Ibn Mandah, Al-Khiraqî et d'autres, il a relaté de `Abd Allâh ibn Ahmad ibn Hanbal et était le dernier à relater de Aboû Dâwoûd. On a annoncé qu'il a relaté des narrations qui n'ont pas été consignées dans ses propres notes, peut-être en raison de la perte de sa vue Aboû `Alî ibn Al-Sawwaf dit : "Ahmad ibn Salmân Al-Najjâd avait l'habitude de venir avec nous aux savants de hadîth comme Bishr ibn Moûssâ et d'autres, gardant ses chaussures dans ses mains parce que, il disait, `j'aime marcher nu-pieds à la recherche des hadîth du Prophète - Allah le bénisse et le loue. '" Ibn Abî Ya`la a commenté : "Il a peut être fait ainsi pour se conformer à l'énonciation Prophète (saws) :

`Ne devrai-je pas vous informer de celui qui portera le fardeau le plus léger sur le Jour du Jugement dernier devant Allâh ? C'est celui qui court vers de bonnes actions, marchant nu-pieds. Gibrîl m'a dit : `Allâh regarde avec bonté sur Son serviteur qui marche nu-pieds à la poursuite du bien. ' "(*)

Al-Najjâd avait l'habitude de jeûner chaque jour de l'année et il cassait son jeûn chaque nuit avec un morceau de pain dont pain il a laissé de côté une bouchée. La nuit de Joumou`a il donnait son pain comme charité et mangeait les bouchées qu'il avait mises de côté.

Al-Najjâd relate :

Une fois je me suis trouvé en difficulté je suis donc allé visiter Ibrâhîm Al-Harbî.
Je lui parlé de ma condition et il a dit : "Tu dois savoir que je me suis également trouvé en difficulté, jusqu'à ce que je n'aie seulement que de la petite monnaie en ma possession.

Ma femme m'a dit :
` Regardes parmi tes livres, trouves-y ce dont tu n'as pas besoin et vends-le ! ' Après que j'ai prié `isha je me suis assis dans le couloir de ma maison (Al-dihlîz) pour écrire, sur quoi quelqu'un frappa à la porte. J'ai demandé qui était-ce et il a dit : `Laisses-moi te parler. ' J'ai ouvert la porte. Il m'a dit : `Eteins la lumière, ' je l'ai donc eteinte. Il entra dans le couloir et posa un panier d'alimentation (karra). Alors il me dit : ` nous avons préparé à manger pour les enfants et nous vous avons voulus et vos enfants aient leur part. Ceci est quelque chose d'autre en plus, ' et il plaça quelque chose à côté du panier, ajoutant :
` Emploies-le comme te le souhaite. ' Je n'ai pas su qui était cet homme. Puis il parti. J'ai appelé ma femme et lui ai dit d'allumer les bougies. Elle les a allumés et est venue pour voir. Le panier était enveloppé dans une écharpe chère et contenait cinquante sortes différentes de nourriture. A côté était une bourse contenant mille dinars. "Je me suis levé et ai pris mon congé d'Al-Harbî, après quoi je suis allé à la tombe de Ahmad [ibn Hanbal] pour lui rendre visite. Alors j'ai continué ma route. Alor je marchais sur le côté de la route, une vieille femme, une de nos voisines, m'a rencontré et a dit :" O Ahmad, pourquoi sembles-tu si abattus ? "Je lui ai parlé de ma situation fâcheuse. Elle a dit :" vous savez que votre mère m'a donné trois cents dirhams avant qu'elle ne meurt et m'a dit : ` Gardes-les et si tu vois mon fils en difficulté ou abattu un jour, les lui donnez. ' Vient avec moi ainsi je pourrai te les donner. "Je suis allé avec elle et elle m'a donné la somme."

Sources principales : Ibn Abi Ya`lâ, Tabaqât 2:7-8 Al-Hanâbila; Al-Dhahabî, Siyar 12:137 #3132; Mîzân 1:101. (*)

Al-Mounâwî a relaté des narrations semblables dans Fayd. Al-Qadîr : "Si vous compétionnez l'un avec l'autre vers le bien, marchez nu-pieds, parce qu'Allâh multiplie la récompense d'entre ceux qui marchent nu-pieds sur ceux qui portent des chaussures." Al-Mounâwî a dit : "relaté d'Ibn `Abbâs par Al-Tabarânî dans Al-Awsat, Al-Khatîb dans Târîkh Baghdâd et Al-Hâkim dans son Târîkh Nayssaboûr Sa chaîne contient `Isâ ibn Noujayh qui, Al-Dhahabî dit, a contrefait des narrations. Ainsi Ibn Al-Jawzi l'a inclus dans son Mawdoû`ât (1:217). C'est quelque peu renforcé par d'autres rapports de Al-Tabarânî dans lequels `Qui marche nu-pieds dans l'obéissance d'Allâh, Allâh ne lui demandera pas de comptes pour Ses ordres sur le Jour du Jugement dernier. ' Cependant, même ce dernier rapport a été rapporté comme étant une fabrication." Le verdict de ibn Al-Jawzî a été confirmé par Al-Souyoûtî dans Al-La'âli ' (éd. de 1983 1:194), Ibn `Arrâq dans Tanzîh al-Sharî`a (1:251), al-Ghoumârî dans al-Moughîr (p. 14) et al-Ahdal dans Zawâ'id Târîkh Baghdâd (8:199-200 #1745). Comme note voici l'énonciation de Shou`ba ibn al-Hajjâj : "ceux qui partent à la recherche des hadîths à cheval (`alâ al-dawâbb) ne peuvent réussir." Relaté par Aboû Nou`aym dans le Hilya (7:179 #10117).

Bénédictions et paix sur le Prophète, sa Famille et ses Compagnons.


--

GF Haddad Qasyoun@cyberia.net.lb http://www.livingislam.org/

::  Source: Sunnah.org  ::

 
   Sagesses & Connaissance
Toutes les nouveautes...
Chercher avec Google
Retraire de Ramadan 1440 avec Sh Nour Kabbani
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
   Islam

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music
 
   Citations  et anecdotes
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation Haqqani | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437