Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Toronto |  Vancouver |  USA |  France |  Afrique
 
   L'Ordre Soufi Naqshbandi-Nazimiyya
L'Ordre Soufi Naqshband-Nazimiyyai La très distinguée voie Naqshbandi est une école de pensée et de pratique à l’avant-garde de ces groupes qui ont disséminé la sagesse et qui ont combattu l’injustice, tout particulièrement en Asie Centrale et en Inde par le passé, en Chine et en Union Soviétique dans les temps plus récents et finalement en Europe et en Amérique du Nord de nos jours.

La très distinguée voie Naqshbandi consiste en une présence continue dans chaque action, qu’elle soit externe ou interne (ce qui se passe dans nos pensée et dans notre for intérieur), et ce avec une discipline parfaite et complète (autant que faire se peut pour le disciple non réalisé) qui suit la tradition millénaire soufie.

Cette voie consiste en le maintien du plus haut niveau de conduite (le plus haut niveau de savoir-vivre) en laissant de côte toute interprétation libre et comportement privé qui ne soit pas inspiré par une source authentique. Elle consiste en le fait de garder la conscience de l’existence du Tout-Puissant, du Sublime. sur le chemin de l’effacement de soi et de l’expérience complète de la Présence Divine. Il s’agit du chemin de la manifestation complète du plus haut niveau de perfection. C’est la voie de la sanctification du soi par le combat le plus difficile, à savoir le combat contre son propre ego. Il s’agit de la quintessence des 41 voies soufies et elle commence là où les autres finissent, sous l’emprise de l’attraction de l’amour divin.

La dénomination de cette confrérie a évolué au cours des âges. Au début (VIIème siècle), elle s’appelait la voie des véridiques, des sincères puis, suite à l’influence du Grand Maître Shah Naqshband (XIVème siècle), elle fut nommée Naqshbandiyya, signifiant « très bien attacher le Naqsh », et où le Naqsh est l’empreinte parfaite du Nom divin dans le coeur du chercheur, du disciple.

The main difference between the Naqshbandi Way and others is that while they are giving, we are taking away. Everything must go, even your separate existence. First you will be without anything, then you will be nothing.
:: Sh Hisham Kabbani, Classical Islam
 

  L'Ordre Naqshbandi-Nazimiyya
· Particularité
· Origines & Ecole
· Appelation
· Fondation Onelight
· Le Soufisme

 Les Maitres
· Les 40 Maîtres
· Premier héritier
· L'Imam de la voie
· Cheik Nazim Adil
· Cheikh Hisham Kabbani
· Ouweyssi
 Enseignements
· Principes
· Pratiques
· Initiation
· Paroles de Sagesse
· Audio-Vidéo
· Intercession
· Usage des photos
· Centres - Zawiya
 Pratiques
· Prières
· Dhikr & Awrades
· Pratiques mensuelles
· Ramadan
· Mawlid
   Citations  et anecdotes
:: Price of a hit on the neck ::

Nasreddin Hodja had visited a town for some personal business. Hodja was walking quietly along the road when somebody gave him a violent blow on the back of the neck. He looked behind him, and saw a young man whom he had never seen before.
- How dare you hit me like that! shouted Hodja.
- Sorry, in appearance from behind, you resemble someone I hate.said the young man.
He thought Hodja was making a lot of noise about nothing.
- I dont't think so! replied Hodja with pain on his neck
This insult made Hodja even angrier, of course, and he at once arranged for the young man to be brought before a judge. There was nothing for the young man to do but to appear before the court. Now, the judge who heard the case was a friend of the young man's father, and, although he pretended to be quite fair, he was thinking how he could avoid punishing the young man while at the same time not appearing unjust. Finally the judge said to Hodja:
- I understand your feelings in this matter very well. Would you be satisfied if I let you hit the young man as he hit you?
But Hodja said he would not be. The young man had insulted him and should be properly punished.
- Well, then, said the judge to the young man, I order you to pay ten liras to Hodja.
Ten liras was very little for such a crime, but the young man did not have it with him, so the judge allowed him to go and get it.
Hodja waited for him to return with the money. He waited an hour, he waited two hours, while the judge attended to other business.
When it was nearly time for the court to close, Hodja chose a moment when the judge was especially busy, came up quietly behind him and hit him hard on the back of the neck. Then Hodja said to him:
- I am sorry, but I can't wait any longer, I got lots of business to do. Since the price of a hit on the neck is ten liras you may receive that money instead of me. When the young man comes back, tell him that I have passed my right to the ten liras on to you. You look like familiar with this kind of compensation, don't you?
:: Nasreddin Hodja ::
Chercher avec Google
Mawlid de Montreal 1439 - 2017 avec le centre soufi
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
Toutes les nouveauts...

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

2

    SufiLive

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music

5

    Muslim StarZ
 
   Notre mission
Notre Mission consiste transmettre les enseignements du Soufisme sur la fraternité de l'Humanité et l'unité de la croyance en Dieu présente dans toutes les religions et voies spirituelles...
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation One Light | Institut Saphir | SMC | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi-Nazimiyya
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437