Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Ottawa |  Toronto |  USA |  France |  Afrique | 
 
   Les premiers héritiers spirituels du Prophète (saw)


L'Ordre Soufi Naqshband-Nazimiyyai

Historiquement parlant, la tariqat Naqshbandi peut être retracée jusqu'au premier des Califes bien-guidés, Abou Bakr as-Siddiq , qui a succédé au Prophète dans sa connaissance et dans son rôle de guider la communauté musulmane. Allah a dit dans le Saint Coran '"Il était le deuxième de deux dans la caverne, et il a dit à son ami: ne soit pas triste, parce que Dieu est avec nous " [ 9:40 ]. De lui le Prophète dit, " si j'avais à choisir un ami aimé, j'aurais pris Abou Bakr comme ami bien-aimé; mais il est mon frère et mon compagnon. "

Ce qui distingue l'école de Naqshbandi des autres ordres Soufi est le fait qu'elle ait prise ses bases et ses principes de l'enseignements et de l'exemple de six étoiles lumineuses dans le firmament du Prophète . Ces grandes figures étaient: Abou Bakr as-Saddiq , Salman al-Farisi , Jacfar as-Saddiq , Bayazid Tayfour al-Bistami , cAbdoul Khaliq al-Ghoujdawani , et Mouhammad   Baha'ouddin Ouweysi al-Boukhari , connu sous le nom de Shah Naqshband -- l'Imam eponyme de la tariqat.

Derrière le mot "Naqshband" se dressent deux idées: naqsh qui signifie " la gravure " et suggère graver le nom d'Allah dans le coeur, et bande qui signifie " le lien " et indique le lien entre l'individu et son créateur. Ceci signifie que le disciple de la Naqshbandi doit pratiquer ses prières et ses engagements selon le Saint Coran et la Sounnah du Prophète et maintenir la présence et l'amour d'Allah vivants dans son coeur par une expérience personnelle du lien entre lui et son Seigneur.

En Plus de Abou Bakr as-Siddiq , qui sont ces étoiles dans le firmament du Prophète ? L'une d'elles était Salman al-Farisi (le Persan) . Originaire de Ispahan en Perse il était celui qui a conseillé aux musulmans creuser un fossé dans la bataille d'Ahzab. Après que les musulmans aient saisi al-Mada'in, la ville capitale de la Perse, il a été nommé Prince et gouverneur de cette ville et y est resté jusqu' à sa mort.

Une autre étoile était Jacfar as-Saddiq. Un descendant du Prophète du côté de son père et d'Abou Bakr du côté de sa mère, il a rejeté toutes les positions d'honneur en faveur de la retraite, de l'étude et de la pratique spirituelles. Il a été appelé " l'héritier de la station prophétique (Maqam an-Noubouwwa) et l'héritier de la station véridique (Maqam as-Saddiqiyya) . La plus ancienne occurrence enregistrée du terme safa était en référence à son étudiant, Jabir ibn ayyan, au milieu du deuxième siècle de l'Hégire. Il était un moufassir al-Qur'an ou maître dans l'exegèse, un savant du adath, et un des plus grands moujtahids (qualifié pour donnez les décisions légales) dans la Madinah. Son Tafsir est partiellement préservé dans le aqa'iq at-tafsar  de Soulama. Layth Ibn Sacd, un des transmetteur les plus fiables des traditions prophétiques, a témoigné les pouvoirs miraculeux de Jacfar as Sadiq comme ce dernier pouvait demander n'importe quoi, et Dieu le lui accorderait sur place.

Une autre étoile était Bayazad Tayfar al-Bistami dont le grand-père était un Zoroastrien. Bayazad a effectué une étude détaillée des statuts de la loi islamique (sharaca) et a pratiqué un régime strict d'abnégation. Toute sa vie il était assidue dans la pratique de ses engagements religieux. Il a poussé ses étudiants ( mourads) à mettre leurs efforts dans les mains de Dieu et les a encouragés à recevoir une doctrine sincère et pure de taw ad, la connaissance de l'unité de Dieu. Cette doctrine impose dit-il cinq engagements au sincère:

  1. De garder ses engagements selon le Coran et la Sounnah;
  2. De toujours dire la vérité;
  3. De garder le coeur exempt de haine;
  4. D'éviter la nourriture interdite ( haram) ;
  5. D'éviter l'innovation (bidca) .

Bayazad a dit que le but final des Soufis est de connaître Dieu en ce monde, d'atteindre sa présence divine, et de le voir dans l'autre monde. A cet effet il a ajouté: " Il y a des serviteurs spéciaux d'Allah qui, si Allah les voilait de sa vision dans le paradis, l'auraient imploré pour les apporter hors du paradis comme les habitants du feu l'implorent pour s'échapper de l'enfer. "

Encore une autre étoile dans le firmament du Prophète , était cAbdoul Khaliq al-Ghoujdawani , né dans le village de Ghoujdawan, près de Boukhara en Ouzbékistan actuelle. Il a été élevé et enterré là. Il a étudié Coran et les sciences islamiques de la connaissance externe et interne jusqu'à ce qu'il ait atteint une station élevée de pureté. Il a alors voyagé à Damas où il a fondé une école dont beaucoup d'étudiants ont reçu un diplôme et ont continué pour devenir des maîtres de fiqh et de hadith aussi bien que de spiritualité dans leur temps, dans les régions d'Asie centrale et du Moyen-Orient.

cAbdoul Khaliq a continué le travail de ses prédécesseurs en formulant le dhikr (souvenir de Dieu) transmit du Prophète selon la Sounnah. Dans ses lettres il a établi le code de la conduite (adab) que les étudiants de la Naqshbandiyya sont censés suivre.





::  Cheikh Hisham Kabbani  ::

Version Imprimable

  L'Ordre Naqshbandi
Particularité
Origines & Ecole
Appelation
Fondation Haqqani
Le Soufisme

 Les Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
Cheikh Nazim Adil
Cheikh Hisham Kabbani
Ouweyssi
 Enseignements
Principes
Pratiques
Initiation
Paroles de Sagesse
Audio-Vidéo
Intercession
Usage des photos
Centres - Zawiya
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Mawlid
   Perles de sagesse avec Cheikh Nazim 
Ce qu'il vous reste
Soyez ceux qui établissent l’adoration Seigneuriale
Ceux qui suivent les Commandements et Ceux qui sont marqués par Shaytan
Offrez le Salut d’Allah avec sincérité pour obtenir Sa Satisfaction
Toutes les Sohba...
Chercher avec Google
   A propos
L'appelation de l'Ordre Soufi Naqshbandi
Soufisme 101, quelques questions simples
L'origine de l'Ordre Soufi Naqshbandi
Les premiers héritiers spirituels du Prophète (saw)
La particularité de l'Ordre Soufi Naqshbandi
La Fondation Haqqani
Interview avec Cheikh Hisham Kabbani
Les 11 principes de la voie

Suivez le Centre Soufi
Centre Soufi sur Facebook Centre Soufi sur YouTube
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Principes de l'Ordre Naqshbandi
20 Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
L'intention quotidienne
La transmission Ouwéyssi de la connaissance spirituelle
11-Principes: Conscience du Coeur
Sur le Polythéisme caché (Shirk)
Qualifications d'un Maître Soufi
La vision de Ouweis Al-Qarani par Cheikh Abdoullah (q)
Les étapes du dhikr et son accomplissement
Le Dhikr - Souvenir de Dieu
La séclusion spirituelle dans le Soufisme
La Supériorité du Service
11-Principes: La Conscience des nombres
Importance de Prendre un Cheikh
L'Imam Ibn Taymiyya à propos des Saints et de la Sainteté
Les 11 principes de la voie
   Nouveautés
Toute chose devrait etre un Mawlid en l'honneur du Prophète
Shamsouddin Habib Allah
Cheikh Mouhammad az-Zahid
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
L'allégeance au Prophète Mouhammad
Selon la Sounnah du Prophète , le serment a été pris des hommes, en groupe, ou comme individus; des femmes, en tant que groupe ou comme individus, et même des enfants. Bukhari et Muslim relatent que 'Oubada ibn as-Samit a dit,
Ch. Hisham Kabbani :: 17 août 2004

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music
   Citations  et anecdotes
:: Cutting off the branch you are riding on ::

One day the Hodja was up a tree cutting fire wood. Somebody passing by, noticed he was busily hacking at the very branch he was riding on.

-Be carefull, Hodja Effendi! he warned. It is the branch you are riding on that you are trying to cut off. Unless you stop at once, you will certainly come a crop-per.

The Hodja didn't bother to answer the man. Busy-bodies were everywhere. Never doing anything useful themselves, they kept telling you what to do, or not to do. While his mind was on this train of thought, down came the Hodja together with the branch he had just managed to severe.

His opinion of the man was immediately reversed. Surely this was a man not to be trifled with. In fact, he might be the wisest man he would ever meet in his life. As soon as he got himself disentangled, he ran after the man, but he was too late, for the man had disappeared.

Probably that was just as well. Because what he had had in mind was to ask the sage to tell him exactly when he was due to die.
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation Haqqani | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437