Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Toronto |  Vancouver |  USA |  France |  Afrique
 
   Seyyidina Mouhammad, le Messager de Lumière
Cheikh Nazim al Haqqani 40e maitre

Aimer la famille et les compagnons du Prophète



Version Imprimable

Aimer sa famille

"Le Prophète  nous avait adressé un discours. Après avoir loué Dieu, il nous dit : "Je ne suis qu'un être humain, bientôt l'Ange de Dieu m'appellera et je répondrai à l'appel. Mais je vous lègue deux choses grandioses. D'abord, le Livre de Dieu qui vous éclaire la voie, suivez-le et attachez-vous y. Ensuite ma descendance. Je vous rappelle Dieu pour que vous vous attachiez à ma famille". (Mouslim d'après Zayd ibn al Arquam)

Le Prophète  a dit d'Al-Hassan  et Al-Houseyn , O Allah , je les aime, ainsi  Aimez-les. "Dans la variante Al-Hassan ," O Allah, je l'aime, aimez donc celui  qui l'aime." Il a aussi dit," Quiconque les aime m'aime. Qui m'aime aime l'Allah. Qui les déteste me déteste. Qui me déteste déteste Allah."  (Al-Boukhari)

Et selon 'Alî , que Dieu l'agrée, le Prophète  prit une fois la main d'al-Hasan  et d'al-Housseyn , mis dit: « Celui qui m'aime et aime ces deux-là, ainsi que leur père et leur mère, sera au même degré que moi le Jour du Jugement! » (Rapporté par at- Tirmidhî)

Il a dit de Fatima , "Elle est une partie de moi. Qui la déteste me déteste." (Al-Boukhari) ou encore : "qui la courrouce, me courrouce aussi" (Tirmidhi)

Aimer ses compagnons :

Il a dit à ' A'isha  d'Oussama ibn Zayd , "Aimez-le car je l'aime." (À - Tirmidhi)

Il a dit, "le signe de la vraie foi est l'amour pour les Ansars et le signe de l'hypocrisie est la haine pour eux." (Al-Boukhari et Mouslim)

Hadith : le Prophète  a dit :  "la Fontaine de Kawthar possède quatre Piliers : un commandé par Abou Bakr, le deuxième par 'Oumar, le tiers par 'Outhman et le quatrième par Ali (radi Allahou anhoum)".

- N'insultez pas mes Compagnons! Si l'un de vous, offre en aumône  l'équivalent de la montagne d'Ohod en or, il n'atteint pas ni une  poignée ni même une demi-poignée de leur mérite! (Abou Daoud)

 "N'insultez pas mes Compagnons, ne les prenez pas pour cible après  moi. Quiconque leur fait du mal, c'est à moi qu'il porte atteinte,  celui qui me porte atteinte , c'est Dieu qu'il vise et alors, il  sera promptement châtié."

« Je vous conjure de prendre soin de mes Compagnons et de ne pas les importuner; après ma mort. Car celui qui les aura aimés m' aura aussi aimé. Et celui qui les aura détestés, m'aura également détesté. Qui leur aura fait du tort, m'aura fait du tort, et par là même il aura fait du tort à Dieu. Celui-là, Dieu ne tardera pas à le faire périr» (Ahmad)

"Celui qui parle en bien d'Abou Bakr, sa religion est bien établie; lui qui parle en bien d'Umar, son chemin religieux a été bien fondé  celui qui parle en bien d'Uthman est éclairé avec le Noor d'Allah Tout-puissant (Sa Lumière)' et celui qui parle bon d'Ali s'accroche à l'anse solide. Ceux qui parlent en bien de mes Compagnons sont vraiment Croyants". (Shawaa'idul Haqq)

Le musulman est convaincu qu'Abou Bakr, compagnons du Prophète ,  est le meilleur de tous les fidèles. Lui succèdent Omar, Othman, et Ali, que Dieu soit satisfait d'eux!

Le Prophète  a dit au sujet d'Abou Bakr :

- S'il m'avait été donné de prendre un Khalil (ç.a.d un ami intime à qui on voue beaucoup de vénération) j'aurais choisi Abou Bakr. Seulement, il est mon frère et mon compagnon. (Boukhari)

Du vivant du Prophète , disait Ibn Oumar , nous donnions à la préférence à Abou  Bakr ensuite à `Oumar , puis a `Outhman  et enfin à `Ali, radiallah 'anhoum . Le Prophète  l'ayant appris, ne nous désapprouva pas. (Boukhari)

Ali  lui-même disait: Le meilleur homme de notre communauté est bien Abou Bakr ; aprés lui vient 'Oumar. Si je veux, je pourrais citer  un troisième méritant, visant par là 'Outhman."

Le Prophète  a dit :  "Les Ançars descendent-ils une vallée, ou suivent-ils un sentier  dans une montagne, que je ferai de même Si ce n'était pas l'hégire,  j'aurais été un des Ançars. Seul un vrai croyant, peut les aimer.   Seul un hypocrite les déteste! (...)"

Aimer son peuple et sa communauté :

Dans un hadith rapporté par Ibn 'Oumar  nous trouvons, "Quiconque aime les Arabes, les aime parce qu'il m' aime. Qui les déteste les déteste parce qu'il me déteste." En réalité, qui aime quelqu'un aime tout ce qu'il aime. C'était certainement le cas des Salafs, même quant aux choses permises et aux appétits du moi.

 

::  Source: Sunnah.org  ::

 
   Sagesses & Connaissance
De six bénéfices du dhikr
On raconte qu’un serviteur de Dieu avait coutume d’assister à des assemblées de dhikr avec des péchés haut comme une montagne, puis qu’un jour il se leva et quitta l’une de ces assemblées débarrassé de ses péchés. C’est pourquoi le Prophète (que la paix e
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Du bruit pendant le dhikr
Il arriva que le Prophète (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) fasse la louange d’un homme qui était awwah - littéralement qui disait ah ! ah ! -, c’est-à-dire qui était bruyant dans son dhikr, même quand les autres le critiquaient. ahma
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Toutes les nouveautes...
Chercher avec Google
Mawlid de Montreal 1439 - 2017 avec le centre soufi
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Article aléatoire
Chercher l'agrément du Prophète
Chercher l'agrément du Prophète
Source: Sunnah.org :: 08 septembre 2004
   Le Prophète de Lumière
Hommage de Victor Hugo au Prophète Mouhammad
Les miracles du Saint Prophète Mouhammad
Prendre l'Initiation ( la Bay'a)
L'obéissance du Prophète
Mérite de al-Madinah
Le Adab de la visite au Prophète

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

2

    SufiLive

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music

5

    Muslim StarZ
   Nouveautés
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
Toutes les nouveauts...
 
   Citations  et anecdotes
:: Beggar on the roof ::

One day Hodja repaired tiles on the roof of his house. While Hodja was working on the roof, a stranger knocked the door.
- What do you want? Hodja shouted out.
- Come down, replied stranger So I can tell it.
Hodja unwilling and slowly climbed down the ladder.
- Well! replied Hodja, what was the important thing?
- Could you give little money to this poor old man? begged stranger.
Tired Hodja started to climb up the ladder and said,
- Follow me up to the roof.
When both Hodja and beggar were upside, on the roof, Hodja said,
- The answer is no!
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation One Light | Institut Saphir | SMC | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437