Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Toronto |  Vancouver |  USA |  France |  Afrique
 
   Seyyidina Mouhammad, le Messager de Lumière
Cheikh Nazim al Haqqani 40e maitre

L'importance de la Sounna Prophétique



Version Imprimable

Le Prophète  a dit:  "quiconque déteste ma sunna n'est pas de moi." (Boukhari et Mouslim)

Hadith rapporté par Anas :"Quiconque a fait revivre ma tradition c'est comme s'il m'avait fait revivre moi-même et quiconque m'a fait revivre sera avec moi au Paradis" (Rapporté par Tirmidhi, ainsi que par Al Bayhaqui).

Qu'est-ce que la Sounna ?

Le terme Sounna désigne l'ensemble des actes, des paroles et même des approbations du Prophète .

Elle est une source de règles et d'enseignements pour le musulman tout comme le Coran.

Elle vient compléter et préciser le sens du message Coranique.

Hadith : "Ce que je vous ai interdit, évitez-le et ce que je vous ai enjoint de faire accomplissez-le selon votre capacité. Car ce qui entraina la perte de ceux qui vont ont précédés ce fut bien leurs questions excessives et leurs divergences envers leurs prophètes."

Qu'est-ce qui justifie l'attachement  la Sounna ?

Le Prophète  nomma un jour le compagnon Mou'âdh-ibnou Jabal  comme gouverneur au Yémen, il lui demanda à son départ : "Sur quoi t'appuierais-tu lorsqu'on te sollicitera pour te prononcer sur une affaire ?"

-Je trancherai selon le Coran, lui répondit - il.        

-Et si tu n'y trouves pas de réponse, interrogea le Prophète .        

-Je trancherai selon la Sounna.    

-Et si, là aussi, il n'y a pas de réponse ?

-Alors j'userai de ma propre réflexion sans épargner le moindre effort conclua Mou'âdh  .

Cet exemple d'un dialogue entre le Prophète  et l'un de ses prestigieux compagnons montre que du vivant du Prophète , la sounna était déjà considérée comme la référence religieuse qui complète le Coran.

Si le Coran est la dimension théorique et intemporelle du message, la Sounna en est la dimension pratique, l'application actualisée en la personne du Prophète . L'exemple du Prophète est en même temps la garantie de compréhension fidèle puisque, nous dit Aïcha, le Prophète était un Coran vivant. De plus dans le Coran, Dieu nous ordonne de nous référer au Prophète

"Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'Évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui; ceux-là seront les gagnants." (Sourate Al A'raf, 7, Verset 157)

Hadiths :

- obligation de suivre la sunna quelle que soit l'époque :

"Dieu m'a donné le Coran et quelque chose en plus qui lui est similaire. Un jour viendra où un homme s'appuiera sur ces propos : "Suivez uniquement le Coran ; ce que vous y trouverez autorisé, prenez-le comme autorisé, et ce que vous y trouverez interdit, prenez-le comme interdit.". Mais en vérité, ce que le messager de Dieu a interdit, c'est comme si Dieu l'avait interdit". (Abou Daoud)

"Je vous ai laissé deux objets de motivation ausi longtemps que vous vous y attacherez fermement, vous ne pourrez jamais vous égarer. Ces deux repères sont, le Livre d'Allah et la Sounnah de son Messager" ou selon une autre version

"Je vous ai laissé deux poids très lourds, aussi longtemps que vous les maintiendrez solidement, vous ne vous égarerez jamais. L'un est le Livre d'Allah, le second : ma méthode (ma sounna). Aussitôt que cette Sounna filera de vos mains, vous ne connaîtrez que fourvoiement sur fourvoiement".

- la sounna correcte est constituée de l'orientation du Prophète et de celle des compagnons :

"les juifs se sont divisés en 71 communautés, toutes dans l'enfer sauf une, et les chrétiens se sont divisés en 72 communautés, toutes dans l'enfer sauf une, et cette communauté (musulmane) se divisera en 73 communautés, toutes dans l'enfer sauf une." On lui a dit: " qui est cette communauté?". Il répondit: "al-Jamaah (le groupe)"; et dans une autre version, il répondit: "qui est sur ma direction et celle de mes compagnons."

Al-Zuhri a une énonciation rapportée par Darimi dans l'introduction à son Sunan :  "prenez garde d'évaluer les choses par vous-même. Par celui dans dont main être mon âme, si vous évaluer chose par vous-même vous allez assurément déclarer légal l'illicite et déclarer illicite le licite.  Au lieu de cela, appliquez plutôt ce qui vous parvient des compagnons de Mouhammad"

La parole d'Al-Awza`is est semblable:  "la connaissance est ce qui vient des compagnons de Mouhammad et ce qui ne vient pas d'eux n'est pas la connaissance."

[Relaté par Ibn ` Abd Al-Barr dans son Jami ` bayan Al-` ilm (2:36)]

On comprend de ces hadiths que la sunna est la garantie de la bonne compréhension du Coran et ce qui vient des compagnons est la garantie de la bonne application de la Sounna.

- l'avis de la majorité prime

« Vous devez vous attacher à la grande majorité de ma communauté et gardez-vous de la division ! »

La valeur de s'attacher à la Sounna à notre époque :

"Une époque viendra où celui qui s'accrochera fermement à sa Religion, sera comparable à celui qui tient un charbon ardent entre les mains"

« Après vous viendront des jour où il y faudra faire preuve d'une grande patience, celui qui s'attachera à ce à quoi vous vous attachez aura la récompense de cinquante ». On lui a dit alors : « Ô Messager  d'Allah cinquante d'entre nous ou d'entre eux ? ». Il dit : « D'entre vous »

Ibn 'Abbas  a rapporté que le Prophète  a dit: «Celui qui se tiendra fermement à ma sunna lors du désordre dans ma communauté, obtiendra la récompense de cent martyrs.»

(Mentionné par AI-Baîhaqi, extrait d'une transmission d'Al- Hassan Ibn Qotaîba, et Tabarâni).  

Rapporté également dans un hadith de Abou Horaîra  avec une chaîne de transmission valable, sauf qu'il dit: «Il aura la récompense d'un martyr.» (Boukhari)

«Ma communauté est comme la pluie, on ne sait, de son début ou de son terme, ce qui est le meilleur». Al-Tirmidhî mentionne également ce hadith: «Le meilleur de ma communauté vivra au début et à la fin [du temps que durera l'islam] ; entre les deux se situent les eaux troubles !»

Toujours d'après al- Tirmidhî, un combattant revint de la bataille de Mu'ta en annonçant la mort de Ja'far, de Zayd et d'Ibn Rawâha, radi alla 'anhum, ainsi que d'autres qui les accompagnaient. Au Prophète  qui demandait aux Compagnons informés pourquoi ils pleuraient, ceux-ci répondirent que les disparus comptaient parmi l'élite des musulmans. « Ne pleurez plus, leur dit le Prophète , car ma communauté est semblable à une palmeraie dont le propriétaire prend grand soin: il en retire les branches qui pendent, entretient les chemins, taille la cime des arbres... Cette palmeraie donne des fruits chaque année, et il se peut que la dernière récolte soit la meilleure et la plus abondante. Par Celui qui m'a envoyé avec la vérité, le fils de Marie [Jésus] trouve certes dans ma communauté des successeurs à ses apôtres! ». Al- Tirmidhi rapporte encore cette parole du Prophète  : « Parmi les descendants lointains de mes Compagnons se trouvent des hommes et des femmes qui entreront au Paradis sans qu'on leur demande aucun compte » ; puis le Prophète  lut ce verset: «[Dieu a aussi envoyé Son Prophète] à d'autres, issus de ceux-là [les premiers musulmans], et qui ne les ont pas encore rejoints. II est le Puissant, le Sage»  (Sourate Al Jumu'a. 62 : 3). De la même façon, le Prophète  a affirmé: «A chaque siècle, ma communauté comportera des figures proéminentes (sâbiqûn ).»

Le Prophète  a été vu par les compagnons en état de languissement, pleurant et soupirant. Devant leur perplexité, il dit "O mes frères..." Ils lui dirent :"O Envoyé d'Allah, ne sommes nous pas tes frères ?" Il répondit: "Vous êtes mes compagnons. Mes frères sont parmi ceux qui restent à venir" ou, selon d'autres versions : "qui viendront dans les derniers jours".

::  Source: Sunnah.org  ::

 
   Sagesses & Connaissance
De six bénéfices du dhikr
On raconte qu’un serviteur de Dieu avait coutume d’assister à des assemblées de dhikr avec des péchés haut comme une montagne, puis qu’un jour il se leva et quitta l’une de ces assemblées débarrassé de ses péchés. C’est pourquoi le Prophète (que la paix e
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Du bruit pendant le dhikr
Il arriva que le Prophète (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) fasse la louange d’un homme qui était awwah - littéralement qui disait ah ! ah ! -, c’est-à-dire qui était bruyant dans son dhikr, même quand les autres le critiquaient. ahma
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Toutes les nouveautes...
Chercher avec Google
Mawlid de Montreal 1439 - 2017 avec le centre soufi
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Article aléatoire
Aimer le Prophète par dessus tout
Aimer le Prophète par dessus tout. L'amour du Prophète permet de mesurer la foi. Hassan al Basri, ainsi qu'Ibn Jourayh disent au sujet du verset : "Dis si vous aimez Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera et vous pardonnera vos péchés, Dieu est Absolute
Source: Sunnah.org :: 08 septembre 2004
   Le Prophète de Lumière
Hommage de Victor Hugo au Prophète Mouhammad
Les miracles du Saint Prophète Mouhammad
Prendre l'Initiation ( la Bay'a)
L'obéissance du Prophète
Mérite de al-Madinah
Le Adab de la visite au Prophète

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

2

    SufiLive

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music

5

    Muslim StarZ
   Nouveautés
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
Toutes les nouveauts...
 
   Citations  et anecdotes
:: The blanket gone, the quarrel is over. ::

It was about midnight when the Hodja heard a frightful row going on just beneath his window. he loved watching a fight and wasn't going to miss such an opportunity. As the weather was rather cold, he threw a blanket round his shoulders and run out into the street.
There, a couple of hooligans were yelling and violently pushing each other about. But when the Hodja approached, better to watch the fight, as well as to find out the reason for it, both rascals threw themselves on him, snatched his blanket away and disappeared into the darkness.
Pursuing being out of the question, there was nothing left to do for the Hodja but to go back to bed, perplexed and blanketless.
-Well, what was the fight about? asked his wife.
-It appears to have been about our blanket, replied the Hodja, The blanket gone, the quarrel is over.
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation One Light | Institut Saphir | SMC | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437