Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
 |  Vancouver |  USA |  France | 
 
   La Conduite du Mouride avec Son Cheikh

La Conduite du Mouride avec Son Cheikh

Il y a deux catégories de conduite du Mouride avec le Cheikh : conduite interne et conduite externe.

Conduite Interne du Mouride

  1. Le chercheur doit se soumettre à la volonté du Cheikh et lui obéir à tous ses ordres et conseils, parce que le Cheikh a plus d'expérience et plus de connaissance dans la haqiqat, dans la tariqat et dans la shari'ah. Comme la personne malade se confie à son docteur pour être guéri, aussi le Mouride, malade dans sa conduite son comportement, soumet à l'expérience du Cheikh's pour être guéri.
  2. Le chercheur ne doit pas élever d'objections à la façon dont le Cheikh instruit et contrôle les Mourides. Chaque Cheikh a sa propre voie, que son Cheikh lui a permis d'employer. L'imam Ibn Hajar Al-Haythami a dit, "Quiconque ouvre la porte de critique contre les Cheikhs et leur comportement avec leur Mourides et leurs actions sera puni et sera isolé de recevoir la connaissance spirituelle. Quiconque dit à son Cheikh, 'Pourquoi ?' Ne réussira jamais." [al-Adathiyya Al-Fatawa, p. 55]
  3. Le chercheur doit savoir que le Cheikh pourrait faire quelques erreurs, mais que celles-ci ne l'empêcheront pas d'élever le Mouride jusqu'à la Présence Divine. Donc le Mouride doit excuser le Cheikh, comme le Cheikh n'est pas le Prophète (s). Seulement le Prophète (s) était sans erreur. Bien que ce soit rare, de même que le docteur pourrait faire une erreur dans le traitement d'un patient, alors le Cheikh faire une erreur dans le traitement de la maladie spirituelle de son Mouride et cela doit être excusé.
  4. Le chercheur doit respecter et honorer le Cheikh en sa présence et son absence, si seulement parce que le Cheikh peut voir de l'oeil du coeur. Il est dit que quiconque n'est pas heureux avec les ordres du Cheikh et ne tient pas la bonne conduite et le adab avec lui, ne tiendra jamais la bonne conduite avec le Coran et avec la Sounnah du Prophète (s). Cheikh Abdoul Qadir Jilani a dit, "Quiconque a critiqué un Saint, Allah fera que son coeur se fane."
  5. Le Mouride doit être sincère et loyal à la compagnie de son Cheikh.
  6. Il doit aimer son Cheikh avec un amour extraordinaire. Il doit savoir que son Cheikh va l'emmener à la Présence d'Allah, Tout-puissant et Glorifié et à la Présence du Prophète (s).
  7. Il ne doit pas compter sur autre que son Cheikh, quoiqu'il doive tenir le respect pour tout autre Cheikh.

Conduite Externe du Mouride

  1. Il doit être complètement d'accord avec l'avis de son Cheikh, comme le patient est d'accord avec le médecin.
  2. Il doit se comporter bien en compagnie du Cheikh, en évitant le bâillement, le rire, l'élevation de la voix, la parole sans autorisation, l'extension des pieds et toujours être assis de façon respectueuse.
  3. Il doit servir son Cheikh et se rendre aussi utile que possible.
  4. Il ne doit pas mentionner les discours de son Cheikh que les auditeurs ne peuvent pas comprendre. Cela pourrait nuire au Cheikh d'une façon dont le Mouride est inconscient. SeyyidinacAli a dit, dans un hadith relaté dans Boukhari, "Parlez aux gens à un niveau ils peuvent comprendre, parce que vous ne voulez pas qu'ils nient Allah et Son Prophète (s)."
  5. Il doit assister à l'association du Cheikh. Même s'il vit loin, il doit faire un effort de venir aussi souvent que possible.

Ibn Hajar Al-Haythami a dit, "Beaucoup de personnes, quand ils voient que leur guide est ferme sur la question des obligations et sur la Sounnah du Prophète (s), l'accusent d'être stricte. Ils disent qu'il prie trop ou tient la Sounnah trop fermement. Ces gens ne se rendent pas compte qu'ils courent à leur propre destruction. Prenez garde de croire les plaintes de votre ego à propos de la fermeté de l'adhésion du Cheikh's à la shari'ah." [Al-Fatawa Al-Hadithiyya, p. 55.]

Abou Hafsa an-Nisabouri a relaté dans le livre de Cheikh Soulami Tabaqat as-soufiyya, p. 119, en disant: "Le Soufisme est composé de adab [la bonne conduite]. Pour chaque état et station il y a adab approprié. Pour chaque fois il y a une conduite appropriée. Qui tient le adab atteindra la Station d'Humanité et qui renonce au adab est très loin de l'acceptation dans la Présence Divine de Allah."

La Conduite du Mouride avec ses Frères

  1. Il doit tenir le respect pour eux en leur présence et en leur absence, ne médisant aucun d'entre eux.
  2. Il doit les conseiller quand ils en ont besoin avec l'intention de les renforcer. Son conseil doit être dans le privé et il doit être clément et sans arrogance. Celui qui est conseillé doit accepter le conseil, doit être reconnaissant et doit pratiquer le conseil.
  3. Il doit seulement penser du bien de ses frères et pas découvrir leurs mauvaises manières.
  4. Il doit accepter leurs excuses s'ils font des excuses.
  5. Il doit faire la paix entre eux.
  6. Il doit les soutenir quand ils sont attaqués.
  7. Il ne doit pas demander de les mener, mais être frère avec eux.
  8. Il doit montrer de l'humilité avec eux autant que possible. Le Prophète (s) a dit, "le maître des gens est celui qui les sert."

La bonne conduite du Mourides n'a vraiment aucune fin. Il doit toujours lutter et faire des progrès avec son Cheikh, avec ses frères, avec sa communauté et avec sa Nation, parce que Allah le voit, le Prophète (s) le voit, le Cheikh le voit et les Maîtres qui sont allés auparavant le voient. Avec l'amélioration constante, jour après jour, il atteindra avec les conseils du Cheikh et son appui, l'Etat la Perfection.

Retour aux principes

::  Cheikh Hisham Kabbani  ::

Version Imprimable


  L'Ordre Naqshbandi
Particularité
Origines & Ecole
Appelation
Fondation Haqqani
Le Soufisme

 Les Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
Cheikh Nazim Adil
Cheikh Hisham Kabbani
Ouweyssi
 Enseignements
Principes
Pratiques
Initiation
Paroles de Sagesse
Audio-Vidéo
Intercession
Usage des photos
Centres - Zawiya
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Mawlid
 
   Perles de sagesse avec Cheikh Nazim 
Ce qu'il vous reste
Soyez ceux qui établissent l’adoration Seigneuriale
Ceux qui suivent les Commandements et Ceux qui sont marqués par Shaytan
Offrez le Salut d’Allah avec sincérité pour obtenir Sa Satisfaction
Toutes les Sohba...
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Meditation
Vigile - Qiyam
Mawlid
Dou'a - Invocations
 Principes
L'intention
La Bay'at avec le Guide
Le Service
La Séclusion
La conduite du Mouride
La conscience et l'éveil

 
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
Shamsouddin Habib Allah
Cheikh Mouhammad az-Zahid
As-Sayyid Nour Mouhammad al-Badawani
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Secret du Coeur - Soirée Soufi :: Cheikh Sayyid Nurjan Mirahmadi à Montréal - Juillet 2004
Cheikh Sayyid Nurjan Mirahmadi à Montréal - Juillet 2004: Secret du Coeur - Soirée Soufi
Montréal :: 01 septembre 2004
   Dhikr - Rappel
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
De l’istighfar
De l’usage des grains de prière (masbaha, sibha, tasbih)
Les étapes du dhikr et son accomplissement
De l’invocation des bénédictions sur le Prophète pbsl (salawat)
Dhikr en congrégation: Khatm-oul-Khwajagan
La Awrade Quotidienne - L'Awrade de l'initié
La Awrade Quotidienne - L'Awrade des préparés
La Awrade Quotidienne -L'Awrade des gens de la détermination
L'intention quotidienne
Le dhikr est la plus haute " obligation " et un commandement divin permanent
Des sens du mot dhikr
Des assemblées de Dhikr collectif et à voix haute
Des types et de la fréquence du dhikr
De la quantité de dhikr prescrite
De l’importance du dhikr silencieux
De la retraite (khalwa, `ouzla)
Du dhikr fait avec le mot " Allah "
Du dhikr fait avec les mots Hoo Haqq Hay
Le dhikr dans la religion
Du mouvement pendant le dhikr
De quelques hadiths sur les vertus du dhikr
Dhikr Naqshbandi en congrégation: Khatm-oul-Khwajagan
Des comparaisons que Dieu fait de l’attestation d’Unité
Tous les articles...

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music
   Citations  et anecdotes
:: Smuggling ::

Nasreddin Hodja used to take his donkey across a frontier every day, with the panniers loaded with straw. Since he admitted to being a smuggler when he trudged home every night, the frontier guards searched him again and again. They searched his person, sifted the straw, steeped it in water, even burned it from time to time. Meanwhile he was visibly more and more prosperous.
Then he retired and went to live in another country. Here one of the customs officers met him, years later.
-You can tell me now, Hodja, he said. Whatever was it that you were smuggling, when we could never catch you out?
- Donkeys, said Hodja. Donkeys and just only donkeys.
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation Haqqani | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437