Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Toronto |  Vancouver |  USA |  France |  Afrique
 
   Seyyidina Mouhammad, le Messager de Lumière
Cheikh Nazim al Haqqani 40e maitre

Manière de célébrer le Mawlid



Version Imprimable

Il n'y a pas de manière officielle de célébrer le Mawlid, mais seulement des actes recommandés par les savants pour leurs bienfaits sur le coeur en se basant sur la Sounna : Récits épiques de la vie du Prophète  , poèmes élogieux, invocations, chants et récitations. Chacun est laissé à son inspiration et toute bonne oeuvre est récompensée.

Récits épiques

Il nous est recommandé de connaître le Prophète  ses miracles, sa naissance, son caractère, sa foi, ses signes et miracles, ses retraites spirituelles, ses actes d'adoration, et tout ceci n'est-il pas obligatoire pour un Musulman? Par conséquent, qu'est-ce qui est meilleur que la célébration de sa naissance qui symbolise l'essence même de sa vie? Se souvenir de sa naissance nous emmène, en effet, à nous souvenir des autres aspects de sa vie, et cela attire la satisfaction d’Allah sur nous, car ce faisant, nous connaîtrons mieux le Prophète  et nous serons mieux préparés à nous corriger, à l'imiter, et à le prendre comme modèle. Voilà pourquoi la célébration de sa naissance est bénéfique pour nous.

Poèmes élogieux

L'éloge du Prophète  est faite par Allah Lui-même dans le Coran :

[sourat al-Qalam, verset 4] :" Et tu es certes, d'une moralité imminente."

Aussi, le Prophète , lui-même, a fait sa propre éloge lorsqu’il a dit :"Je suis le maître des humains." et dans autre hadith, il a dit: "Le Jour dernier, je suis le maître des enfants de ‘Adam ; et ce, sans vanité."

De son vivant, il est bien connu de tous que les poètes venaient au Prophète  faire son panégyrique, décrivaient ses campagnes et ses combats, et faisaient de même avec ses Compagnons. Abou Bakr, Ali, Fatima, radiya llah anhum, et nombreux autres parents et proches du Prophète  ont composé des poèmes en son honneur. Cela est vérifié dans les traditions ainsi que les Sira ou livres biographiques dont ceux d'Ibn Hicham, al-Waqidi, et autres. Le Prophète  appréciait ces compositions et il est rapporté dans l'Adab al-moufrad de Boukhari qu'il a dit: «Il y a une sagesse dans la poésie.» L'oncle du Prophète  al-'Abbas a composé un poème où il célèbre la naissance du Prophète  en ces termes:

Lorsque tu es né, la terre brillait

et le firmament contenait à peine ta lumière!

Grâce à cette splendeur, et à cette lumière, et à cette voie bien

  guidée, nous pouvons espérer traverser le chemin.

Zayd ibn Aslam rapporte que 'Oumar était sorti une nuit monter la garde. Il vit la lumière d'une lampe dans une maison. Il s'en approcha et vit une vieille femme en train de carder la laine qui disait :

« Sur Mouhammad la prière des dévots

Sur lui les vertueux, les meilleurs ont prié

Aux prières nocturnes tu étais assidu

Ah! si je savais qu'après la mort

Le Séjour m'unirait à mon aimé! »

L'allusion était d'évidence faite au Prophète . À ces mots, 'Oumar s'assit et se mit à pleurer.


Chant et récitation de poèmes

Ibn Qayyim al-Jawziyya écrit dans son livre, Vol. 1, page 489:

Le Prophète  a recommandé à Aicha de permettre à deux dames de  chanter le jour de l'Aïd. Il dit à Abou Bakr : «Laisse-les chanter parce que   pour chaque nation il y a une fête et celle-ci est la nôtre.»

Ibn Qayyim commente que le Prophète  donnait aussi la permission de chanter pendant les cérémonies de mariage et, comme on l'a déjà dit, autorisait la poésie à son égard. Anas  et les autres Compagnons louaient le Prophète  et récitaient ce poème avant la célèbre bataille des tranchées:

Nous sommes ceux qui avont prêté serment de loyauté à Mouhammad

pour le jihad aussi longtemps que nous serons en vie.

Ibn Qayyim mentionne aussi le long poème de 'Abdoullah ibn Rawha  où ce dernier chanta les éloges du Prophète  à son entrée à la Mecque, après cette audition le Prophète  pria pour lui. Il pria aussi pour un autre poète, Hassan ibn Thabit , afin qu’Allah le soutienne avec le Saint-Esprit. Similairement, Ka'b ibn Zoubayr  fut récompensé d'une robe par le Prophète  pour son poème. Le Prophète  demanda à Aswad ibn Sari de composer des poèmes louant Allah, et demanda à un autre de réciter le poème de 100 vers que Oumayyah ibn Abi al-Al  avait composé. Ibn Qayyim continue, «'A'icha récitait tout le temps des poèmes à sa louange et il les appréciait.»

Au décès du Prophète , Hassan ibn Thabit récita cette éloge funèbre:

Je dis, et personne ne peux me taxer d’être dans l’erreur,

Sauf celui dépourvu de tous les sens:

Je ne cesserai jamais de le louer.

Il se peut que faire cela m’éternise au Paradis

Avec l’Elu dont mon espoir réside en son support.

Et pour atteindre ce jour j’applique tous mes efforts.

Tambours

Le Prophète  a permis de jouer du tambour pour une bonne intention

Ibn 'Abbad le Mouhaddith a donné la fatwa (décision) suivante dans ses «lettres»: Il commence par citer le hadith suivant:

«Une dame vint au Prophète  à son retour d'une bataille et lui dit: O Messager d’Allah, j'ai fait le voeu de jouer de ce tambour à tes côtés si Allah te ramenait sain et sauf. Le Prophète   lui dit alors: Exécute ton voeu.» (Abou Dawoud, Tirmidhi et Ahmad).

Ibn 'Abbad continue, «Il n'y a pas de doute que jouer du tambour est une forme de divertissement quoique le Prophète  lui ait ordonné de remplir son voeu. Il le fit parce que l'intention de la dame était de l'honorer à son retour sain et sauf de la bataille. Son intention était bonne et ce n'était pas dans le but de commettre un péché ou de donner cours à des futilités. Partant de là, toute personne qui célèbre l'anniversaire du Prophète  avec une belle voix, avec de bonnes intentions, par la lecture de la Sirah et les louanges au Prophète  n'est pas à condamner.

Chant et récitation du Coran


Ibn al-Qayyim dit dans son livre Madarij as-Salikin:Allah donna la permission au Prophète   de réciter le Coran  mélodieusement. Abou Moussa al-Achcari récitait un jour le Coran d'une voix  mélodieuse et le Prophète l'écoutait. Lorsqu'il eut finit, le Prophète le  félicita pour sa belle voix et l'assura qu’Allah lui avait donné un mizmar (une flûte) comme celle de Daoud (alaihi-s-salam). Abou Moussa répondit: «O Messager d’Allah, si j'avais su que vous m'écoutiez, je l'aurais récité avec plus de mélodie et avec une  plus belle voix, une voix que vous n'avez jamais entendu auparavant.»

Ibn Qayyim continue en disant que le Prophète  a dit: «Embellissez le Coran avec votre voix» et «Celui qui ne chante pas le Coran n'est pas des nôtres.»

Ibn Qayyim commente à la page 490:«Prendre plaisir à écouter une belle voix est acceptable, comme on  prend plaisir à un beau paysage aux montagnes, à la nature, à une odeur agréable ou à un bon repas, aussi longtemps que cela est en conformité avec la Chari'a.  Si écouter une belle voix est haram, de même prendre plaisir à toutes ces choses est aussi haram.»

Ibn Qayyim conclue à la page 498: "Ecouter une belle voix célébrer l'anniversaire du Prophète  ou célébrer n'importe quel autre jour important de notre histoire procure la paix et achemine au coeur de l'auditeur la lumière du Prophète , et il boira de la source de Mouhammad (s) (al-'ayn al-Mouammadiyya)."

(Extraits de Mawlid.net) © As-Sunna Foundation of America

Exemples de chants

Tala'al Badru 'Alayna

Min Thaniyyaatil Wadaa'

Wajabah Shukru 'Alayna

Maada'a Lillahi Daa'


Anta Shamsun Anta Badrun

Anta Noorun Fawqa Noori

Anta Ikseerun wa Ghaali

Anta Misbaahu's-Sudoori


Ashraqa'l Badru 'alaina

Fakhtafat Minhu'l Buduru

Mithla Husnika Maa Ra'aina

Qattu Yaa Wajhas-Suroori


Yaa Habibee Yaa Mouhammad

Yaa 'Arusa'l Khaafiqayni

Yaa Muayyad Yaa Mumajjad

Yaa Imama'l Qiblataini


ya habibi ya Mouhammad

ya `arus al-khafiqayn

ya mu'ayyad ya mumajjad

ya imam al qiblatayn

ya nabi salam `alayka

ya Rassoul salam `alayka

ya habib salam `alayka

salawatullah `alayka

::  Source: Sunnah.org  ::

 
   Sagesses & Connaissance
De six bénéfices du dhikr
On raconte qu’un serviteur de Dieu avait coutume d’assister à des assemblées de dhikr avec des péchés haut comme une montagne, puis qu’un jour il se leva et quitta l’une de ces assemblées débarrassé de ses péchés. C’est pourquoi le Prophète (que la paix e
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Du bruit pendant le dhikr
Il arriva que le Prophète (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) fasse la louange d’un homme qui était awwah - littéralement qui disait ah ! ah ! -, c’est-à-dire qui était bruyant dans son dhikr, même quand les autres le critiquaient. ahma
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Toutes les nouveautes...
Chercher avec Google
Mawlid de Montreal 1439 - 2017 avec le centre soufi
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Article aléatoire
Partager les préférences du Prophète
Partager les préférences du Prophète: Les compagnons ne se sont pas contentés de suivre la sunna prophétique, ils avaient entièrement dédié leur amour au Prophète nous montrant la voie d'une folie tout à fait admise et recommandée, les rendant prêts.
Source: Sunnah.org :: 08 septembre 2004
   Le Prophète de Lumière
Hommage de Victor Hugo au Prophète Mouhammad
Les miracles du Saint Prophète Mouhammad
Prendre l'Initiation ( la Bay'a)
L'obéissance du Prophète
Mérite de al-Madinah
Le Adab de la visite au Prophète

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

2

    SufiLive

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music

5

    Muslim StarZ
   Nouveautés
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
Toutes les nouveauts...
 
   Citations  et anecdotes
:: My word or the word of my donkey ::

One day the Hodja answered a knock at his door and found that it was one of his neighbours, whom disliked particularly.
-Hodja Effendi, can I borrow your donkey for the day?
he wanted to know.
-Sorry, neigbour, replied the Hodja. Of course you could borrow it, if I had it here, but it is not in, just now.
Just then the donkey started to bray!
-I am surprised at you, Hodja Effendi! I can hear your
donkey bray, just when you say it's not in!.
-I am the one who is surprised; yes, and outraged too!
shouted the Hodja. ' A neigbour like you I'd rather not have, disbelieving my word, but believing that of my donkey!'.
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation One Light | Institut Saphir | SMC | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437