Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Ottawa |  Toronto |  USA |  France |  Afrique | 
 
   La Supériorité du Service


La Supériorité du Service

Sa bienveillance en privé et en public a marqué sa voie. Il a dit,

"Une fois je suis allé à l'école de Qutb ad-Din as-Sadr à Samar. J'ai trouvé là quatre personnes avec des très fortes fièvres. J'ai commencé à les servir, nettoyant leurs vêtements et les nourrissant, avant que je ne sois aussi infecté de la même fièvre. Cela ne m'a pas empêché de les servir. La fièvre s'accentua au point que je réalisait que j'allais mourir. J'ai me fit le serment, ' Laisse-moi mourir, mais laisse ces quatre personnes être servies. ' J'ai continué à les servir. Le jour suivant j'était complètement guéri, tandis qu'ils étaient toujours malades."

Il a dit,

"Aider et servir les gens, dans la compréhension de cette Voie, est meilleur que le Dhikr et la méditation. Certaines personnes pensent que de faire les Sounnas surérogatoires est meilleur que servir et aider ceux qui sont dans le besoin. C'est notre avis, cependant, s'occuper des gens, les aider et leur montrer de l'amour est meilleur que tout autre chose."

À cet égard, Shah Naqshband (q) avait l'habitude de dire, "Nous aimons servir, pas être servi. Quand nous servons, Allah est heureux avec nous et cela apporte plus d'attraction à la Présence Divine et Allah ouvre d'avantage cet état pour nous. Cependant, être servi, apporte la fierté et la faiblesse au coeur et nous fait reculer de la Présence Divine."

Cheikh cOubaidoullah (q) a dit,

"Je n'ai pas pris cette tariqat des livres, mais j'ai suivi cette tariqat par le service aux gens."

"Chacun entre par une porte différente; je suis entré dans cet Ordre Spirituel par la porte de service."

Il était extrêmement stricte dans l'application du adab (la bonne conduite ) dans le comportement externe et interne, dans sa séclusion et parmi les gens. Abou Sacad Al-Awbahi a dit, "je l'ai accompagné 35 ans et a été avec lui continuellement. Durant tout ce temps-là je ne l'ai jamais vu enlever de sa bouche la peau ou les graines d'un fruit, afin de ne pas ouvrir sa bouche avec de la nourriture à l'intérieur. Quand il était somnolent il ne baîllait jamais. Je ne l'ai jamais vu cracher. Je ne l'ai jamais vu faire quelque chose qui dégoûtait les gens. Je ne l'ai même jamais vu étant assis en tailleur. Il s'est assis seulement à genoux avec une conduite parfaite."

Retour aux principes

::  Cheikh Hisham Kabbani  ::

Version Imprimable

  L'Ordre Naqshbandi
Particularité
Origines & Ecole
Appelation
Fondation Haqqani
Le Soufisme

 Les Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
Cheikh Nazim Adil
Cheikh Hisham Kabbani
Ouweyssi
 Enseignements
Principes
Pratiques
Initiation
Paroles de Sagesse
Audio-Vidéo
Intercession
Usage des photos
Centres - Zawiya
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Mawlid
   Perles de sagesse avec Cheikh Nazim 
Ce qu'il vous reste
Soyez ceux qui établissent l’adoration Seigneuriale
Ceux qui suivent les Commandements et Ceux qui sont marqués par Shaytan
Offrez le Salut d’Allah avec sincérité pour obtenir Sa Satisfaction
Toutes les Sohba...
Chercher avec Google
   A propos
L'appelation de l'Ordre Soufi Naqshbandi
Soufisme 101, quelques questions simples
L'origine de l'Ordre Soufi Naqshbandi
Les premiers héritiers spirituels du Prophète (saw)
La particularité de l'Ordre Soufi Naqshbandi
La Fondation Haqqani
Interview avec Cheikh Hisham Kabbani
Les 11 principes de la voie

Suivez le Centre Soufi
Centre Soufi sur Facebook Centre Soufi sur YouTube
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Principes de l'Ordre Naqshbandi
20 Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
L'intention quotidienne
La transmission Ouwéyssi de la connaissance spirituelle
11-Principes: Conscience du Coeur
Sur le Polythéisme caché (Shirk)
Qualifications d'un Maître Soufi
La vision de Ouweis Al-Qarani par Cheikh Abdoullah (q)
Les étapes du dhikr et son accomplissement
Le Dhikr - Souvenir de Dieu
La séclusion spirituelle dans le Soufisme
La Supériorité du Service
11-Principes: La Conscience des nombres
Importance de Prendre un Cheikh
L'Imam Ibn Taymiyya à propos des Saints et de la Sainteté
Les 11 principes de la voie
   Nouveautés
Toute chose devrait etre un Mawlid en l'honneur du Prophète
Shamsouddin Habib Allah
Cheikh Mouhammad az-Zahid
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Le forgeron de son Moi
Douze ans, j'ai été le forgeron de mon moi […], enfin, j'ai eu une illumination,
Abou Yazid Bistami :: 01 octobre 2004

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music
   Citations  et anecdotes
:: Hodja meets a tourist ::

Nasreddin Hodja went on a pilgrimage to Mecca, and on the way he passed through Medina. As he was walking by the main mosque there, a rather confused-looking tourist approached him.
- Excuse me sir, he said, but you look like a native of these parts; can you tell me something about this mosque? It looks very old and important, but I've lost my guidebook.
Hodja, being too proud to admit that he, too, had no idea what it was, immediately began an enthusiastic explanation
- This is indeed a very old and special mosque. he declared, It was built by Alexander the Great to commemorate his conquest of Arabia.
The tourist was suitably impressed, but presently a look of doubt crossed his face.
- But how can that be? he asked, I'm sure that Alexander was a Greek or something, not a Muslim. . . Wasn't he?
- I can see that you know something of these matters. replied Hodja with chagrin, In fact, Alexander was so impressed at his good fortune in war that he converted to Islam in order to show his gratitude to God.
- Oh, wow. said the tourist, then paused. Hey, but surely there was no such thing as Islam in Alexander's time?
- An excellent point! It is truly gratifying to meet an english man who understands our history so well, answered Hodja. As a matter of fact, he was so overwhelmed by the generosity God had shown him that as soon as the fighting was over he began a new religion, and became the founder of Islam.
The tourist looked at the mosque with new respect, but before Hodja could quietly slip into the passing crowd, another problem occurred to him.
- But wasn't the founder of Islam named Mohammed? I mean, that's what it said in the newspaper; at least I'm sure it wasn't Alexander.
- I can see that you are a scholar of some learning, said Hodja, I was just getting to that. Alexander felt that he could properly dedicate himself to his new life as a prophet only by adopting a new identity. So, he gave up his old name and for the rest of his life called himself Mohammed.
- Really? wondered the tourist, That's amazing! But...but I thought that Alexander the Great lived a long time before Mohammed? Is that right?
- Certainly not! answered Hodja, You're thinking of a different Alexander the Great. I'm talking about the one named Mohammed.
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation Haqqani | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437