Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
 |  Vancouver |  USA |  France | 
 
   Imam Ja`far as-Sadiq

Les appelations et noms de l''ordre naqshbandi











Sans exagération aucune, j’ai sut

Que viendra vers moi, le porteur de ma subsistance

En courant vers lui, ma quête s’avère une agonie

Où que je sois, il me visiterait en toute sérénité

Ourwa ibn Adhana

Le fils de l'imam Mouhammad al-Baqir, fils d'al-Imam Zain al-`Abidin, fils d’al-Houssayn, fils d’Ali Bin Abi Talib radiya, Ja`far est né le huitième jour du Ramadan en l'an 83 de l’Hégire. Sa mère était la fille d'Al-Qassim dont l'arrière-grand-père était Abou Bakr as-Siddiq .

Il a dévoué sa vie entière pour les actes de piété et de dévotion pour Allah, troquant toutes les positions de renommée contre l'uzla (l'isolement) de ce bas-monde. Umar ibn Abi-l-Muqdam, un de ses contemporains, a dit de lui : « Quand je regarde Ja`far bin Muhammad, je vois réunis en lui la lignée et le secret du prophète Mohammed ».

Ja`far a été gratifié par de deux lignées d’ascendance prophétiques transmettant ainsi le secret de Mohammed , et ce, à travers 'Ali et Abu Bakr . Étant descendant de ces deux lignées sacrées, il fut appelé « l'héritier du rang prophétique (Maqam an-Nubuwwa) et l'héritier du rang véridique (Maqam as-siddiqiyya). » Durant sa vie, la connaissance de la vérité et de la réalité rayonnait de lui telle une lumière éclairant son entourage.

Ja`far a rapporté de son père, Muhammad al-Baqir, qu'un homme est venu voir son grand-père, Zain al-'Abidin, et lui a demandé : « Parlez-moi d'Abu Bakr ! » Zain demanda : «Vous voulez dire as-Siddiq ? », l'homme répliqua : « Comment l'appelez-vous Siddiq alors qu’il est contre vous, la Famille du Prophète ? » Zain al-‘Abidin de répondre : «Malheur sur toi ! Le Prophète l'a qualifié de Siddiq, et Allah a accepté ce titre. Tu ne seras le bienvenu chez moi que lorsque tu apprendras à aimer Abu Bakr et 'Umar ».

Ja`far a dit : « Après celle du Prophète , la meilleure intercession que l’on peut espérer est celle d'Abu Bakr as-Siddiq . » De lui est rapportée également l'invocation suivante : « Ô Allah, Tu es Témoin de mon amour pour Abu Bakr et `Umar et si mon propos est vraie, qu’Allah me prive de l'intercession de Mohammed

Ja’far a appris la connaissance du hadith de deux sources : de son père à travers Ali et de son grand-père maternel al-Qassim. Puis d’enrichir ses connaissance du hadith en fréquentant 'Urwa,' Aata, Nafi` et Zuhri. Les deux Sufyan, Sufyan ath-Thawri et Sufyan ibn Uyayna, Imam Malik, Imam Abu Hanifa, et al-Qattan ont tous rapporté beaucoup de hadiths à travers lui, à l’instar de nombreux autres ulémas, plus tard. Il était mufassir (exégète) du Coran, un érudit de la jurisprudence et un des plus grands mujtahids (magistrat) à Médine.

Ja`far a acquis à la fois la connaissance religieuse externe (chari’a) ainsi que le savoir interne, autrement dit la foi du cœur. Cette dernière se reflétait dans ses nombreuses visions et pouvoirs miraculeux, trop nombreux pour être ici cités.

Un jour, un individu s'est plaint à al-Mansur, le gouverneur de Médine, à propos de Ja`far . Ce dernier devait comparaitre devant Mansour et l’accusateur à qui on demande : « Jurez-vous que Ja`far a commis le délit que vous dénoncez ? », il répondit : « Je jure qu'il a fait cela.» Ja`far riposta : « Qu'il jure que j’ai commis ce dont il m'accuse et qu'il jure qu'Allah le punira s'il ment. » L'homme a maintenu sa plainte et Ja`far insistait qu'il prête serment. Enfin, l'homme céda et prêta serment ; aussitôt, il tomba mort.

Une fois, il sut que al-Hakm bin al-'Abbas al-Kalbi a crucifié son propre oncle Zaid sur un dattier. Il en était si sidéré qu'il leva ses mains vers le ciel priant : « Ô Allah, envoie-lui un de tes chiens pour lui donner une leçon. » En effet, aussitôt après, al-Hakm fut dévoré par un lion dans le désert.

Imam at-Tabari raconte que Wahb a rapporté : « J'ai entendu Layth ibn Sa`d dire : ‘‘Alors que j’étais en pèlerinage en l'an 113 H., et après avoir accompli la prière obligatoire de l’après-midi (salat al-` Asr), et alors que je récitais des versets du Saint Coran, j'ai vu quelqu'un à côté de moi invoquant Allah par ‘Ya Allah, Ya Allah ...’ à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'il soit à court de souffle. Il a ensuite enchainé par ‘Ya Hayy, Ya Hayy ...’ jusqu'à ce qu’il perde de nouveau son souffle. Puis de lever les mains vers le ciel en implorant : ‘Ô Allah, je désire manger du raisin, Ô Allah, voudrais-tu m’en offrir un peu? Et ma robe (jubba) devient si usée et loqueteuse que je souhaite en avoir une neuve.’ « Laith bin Sa`d a dit qu'il avait à peine fini ses mots et un panier de raisins apparaisse devant lui, sachant qu’on était hors-saison. À côté de la corbeille, il y avait deux manteaux neufs et beaux comme jamais vus. » ‘’Je lui ai alors demandé : ‘Ô mon confrère, pourrais-tu partager avec moi?’, s’interrogea alors l’Imam Ja`far : ‘Comment serais-tu un confrère ?’ Je répondis : ‘Je priais en disant Amine.’ Ainsi, l'Imam dit : ‘Alors viens manger avec moi’, et il me donna l'un des deux manteaux. Puis il s'éloigna et rencontra un homme qui disait : 'Ô fils du Prophète , pourrais-tu me couvrir, car je n'ai que ces vêtements en lambeaux sur moi’. L’imam Ja`far lui a immédiatement donné le manteau qu'il venait de recevoir. J'ai alors

demandé à ce démuni : ‘Qui est-ce ?’ Il répondit : ‘C'est le grand Imam Ja`far as-Sadiq.’ J'ai ainsi couru après lui, mais il avait disparu.’’ Ceci n'est qu'un échantillon des innombrables anecdotes et histoires sur les pouvoirs miraculeux (karamat) de Ja`far as-Sadiq .

De par sa connaissance profonde, il disait à Sufyan ath-Thawri : « Si Allah vous accorde une faveur, et que vous souhaitez la préserver, vous devez alors le louer avec gratitude, car Allah dit : ‘’Si vous êtes reconnaissants, Allah vous gratifiera davantage’’ [14: 7]. Il a également dit : « Si la porte de la subsistance est fermée devant vous, alors vous devez vous repentir (Instighfar), parce qu'Allah a dit : ‘’Implorez le pardon de votre Seigneur, car Allah est pardonneur et miséricordieux’’ [11:52 ] L’imam dit à Sufyan : « Si vous êtes contrarié par la tyrannie d'un sultan ou toute autre oppression dont vous êtes témoin, dites ‘’Allah seul est porteur de changement et de pouvoir’’ (la hawla wa la quwwata illa-billah). Cette invocation étant la clé du Salut et un chemin vers le paradis. »

Parmi ses citations :

«La noune [lettre N] au début de la sourate 68 représente la lumière de la prééternité, celle qu’Allah a dédiée à l’exceptionnel parmi ses créations, Mohammed . Dans ce sens, Allah dit dans la même sourate [verset 4] : « Ta nature est réellement sublime » – autrement dit : « Tu as été privilégié avec cette lumière de la prééternité. »

Allah le Tout-Puissant et l’Exalté a déclaré au bas-monde : « Servez celui qui Me sert et lassez-vous de celui qui vous sert. »

« La prière est le pilier de toute personne pieuse, le pèlerinage est le Jihad (épreuve) de tous les faibles, la Zakat (aumône) du corps est le jeûne, et celui qui demande la grâce d'Allah sans accomplir de bons actes est comme celui qui tire une flèche sans arc. »

« Soyez pourvoyeur en faisant acte de don, épargnez votre argent avec la zakat (l’aumône), béni celui qui ne gaspille pas, la planification étant l’assise de votre vie, et la prudence étant l’essence de l'intellect. »

« Celui qui chagrine ses parents aurait bafoué leurs droits sur lui. »

« Les juristes sont les administrateurs du Prophète . Si vous voyez les juristes en compagnie des sultans, dites-leur : ‘’Ceci est prohibé’’, car le juriste ne peut prononcer des jugements honnêtes sous la pression d’un sultan. »

« Il n'y a de meilleure nourriture que la crainte d’Allah, et il n'y a rien de plus excellent que le silence, l'ignorance est le pire ennemi, et le mensonge est la pire maladie. »

« Devant la déception qu’un frère vous cause, essayez de lui trouver une à soixante-dix excuses. Si vous n’en trouvez aucune, dites : « Il pourrait y avoir une excuse qui m’échappe ».

« Si vous entendez un mot offensant d'un musulman, essayez de lui trouver un sens. Si vous n’en trouvé aucun, dites-vous : ‘’Je ne comprends pas ce qu'il a dit’’, cela devrait préserver l'harmonie entre les musulmans. »

Son décès

Jafar as-Sadiq est décédé en 148 de l’Hégire / 765 apr. J.C. Il a été enterré à Jannat al-Baqi, dans le même cimetière que celui de son père, Mohammed al-Baqir ق, son grand-père, Zain al-Abidin ق, et l'oncle de son grand-père, Hasan ibn Ali. Jafar as-Sadiq a transmis le secret de la Chaîne d'Or à son successeur, le Grand-Tayyour Abu Yazid al-Bistami, connu sous le nom de Bayazid al-Bistami.



  1. Tayfour Abou Yazid al-Bistami, radiya-l-Lahou canh


 



Ch Hisham Kabbani

Version Imprimable

  L'Ordre Naqshbandi
Particularité
Origines & Ecole
Appelation
Fondation Haqqani
Le Soufisme

 Les Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
Cheikh Nazim Adil
Cheikh Hisham Kabbani
Ouweyssi
 Enseignements
Principes
Pratiques
Initiation
Paroles de Sagesse
Audio-Vidéo
Intercession
Usage des photos
Centres - Zawiya
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Mawlid
   Perles de sagesse avec Cheikh Nazim 
Ce qu'il vous reste
Soyez ceux qui établissent l’adoration Seigneuriale
Ceux qui suivent les Commandements et Ceux qui sont marqués par Shaytan
Offrez le Salut d’Allah avec sincérité pour obtenir Sa Satisfaction
Toutes les Sohba...
Chercher avec Google
  La chaine d'or des Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
L'intercession
Photo des Cheikhs
Ouweyssi
Genealogie des Cheikhs
Qualifications du Cheikh
   Les Cheikhs de la Naqshbandi
Mouhammad Sayfouddin al-Farouqi al-Moujaddidi
Mouhammad al-Massoum
La transmission Ouwéyssi de la connaissance spirituelle
L'attachement au Cheikh, La Rabita
Qualifications d'un Maître Soufi
Cheikh `Abdoullah al-Fa'iz ad-Daghestani
Darwish Mouhammad as-Samarqandi
Khwaja Mahmoud al-Anjir al-Faghnawi
Ali ar-Ramitani
Cheikh Mouhammad Baba as-Samassi
Cheikh as-Sayyid Amir Koulal ibn as-Sayyid Hamza
Mouhammad Baha'ouddin Shah Naqshband
Ala'ouddin al-Boukhari al-Attar
Cheikh Yaqoub al-Charkhi
Oubaydullah Al-Ahrar
Mouhammad Khawaja al-Amkanaki
Mouhammad al-Baqi Bi-L-Lah
Mouhammad Baha'uddin Shah Naqshband
Ahmad al-Farouqi as-Sirhindi
Cheikh Mouhammad Nazim al Haqqani
Cheikh Mouhammad Nazim al Haqqani
The Messenger of God,Prophet Muhammad ibn Abdullah
Abou Bakr as-Siddiq
Salman al-Farisi
Qassim ibn Mouhammad ibn Abou Bakr
Imam Ja`far as-Sadiq
Tayfour Abou Yazid al-Bistami
Aboul Hassan `Ali ibn Ja`far al-Kharqani
Abou `Ali al-Farmadhi at-Toussi
Abou Ya`qoub Youssouf al-Hamadani
Aboul `Abbas, al-Khidr
Abdoul Khaliq al-Ghoujdawani
Arif ar-Riwakri
Les 11 principes de la voie

Cheikh Nour Kabbani au New Jersey du 5 au 9 Sept 2019
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
Mouhammad al-Massoum
Mouhammad Sayfouddin al-Farouqi al-Moujaddidi
De qui devons nous prendre la Tariqah
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Le Soufisme
Dès son apparition, la religion a été assaillie directement ou indirectement par des ennemis qui ont essayé de détruire ses fondations.
Sh. Hisham Kabbani :: 01 octobre 2004

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music
   Citations  et anecdotes
:: Wearing the turban ::

The wit and wisdom of Nasreddin Hodja never leaves him tongue-tied. One day an illiterate man came to Hodja with a letter he had received.
- Hodja, please read this letter to me. Hodja looked at the letter, but could not make out a single word. So he told the man.
- I am sorry, but I cannot read this. The man cried:
- For shame, Hodja! You must be ashamed before the turban you wear (i.e. the sign of education)
Hodja removed the turban from his own head and placed it on the head of the illiterate man, said:
- There, now you wear the turban. If it gives some knowledge, read the letter yourself.
:: Nasreddin Hodja ::
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Meditation
Vigile - Qiyam
Mawlid
Dou'a - Invocations
 Principes
L'intention
La Bay'at avec le Guide
Le Service
La Séclusion
La conduite du Mouride
La conscience et l'éveil
 
   Notre mission
Notre Mission consiste transmettre les enseignements du Soufisme sur la fraternité de l'Humanité et l'unité de la croyance en Dieu présente dans toutes les religions et voies spirituelles...
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation Haqqani | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437