Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
 |  Vancouver |  USA |  France | 
 
   Abou Ya`qoub Youssouf al-Hamadani

Est leurre que nul voyageur n’ait parcouru cette route,

Ou que les âmes éclairées n’y laissent leurs traces

Si vous ne pouvez démystifier les secrets,

Pensez-vous que personne n’en serait apte?

Rumi, Fihi ma fihi

 

Abu Yaqoub Youssouf al-Hamadani était l'un des rares Saints connaisseurs du Divin et de la Sounna du Prophète . À la fois imam (chef religieux), 'alim (érudit religieux) et ‘arif (connaisseur spirituel), il fût le maître de son temps et le guide de l’élévation pour ses disciples. Nombreux furent les savants et les pieux à affluer lors de sa khaniqah (retraite) dans la ville de Turkménistan, alias Merv.

Né à Bouzanjird près de Hamadan en 440 H., il a immigré de Hamadan à Bagdad à l'âge de dix-huit ans. Lors de ses études à l'école de fiqh shafi'i, il était sous la guidance du maître de son temps Cheikh Ibrahim ibn 'Ali ibn Youssouf al-Fairouzabadi, ensuite celle du grand savant Abu Ishaq ash-Shirazi, qui l’a privilégié parmi ses autres disciples bien qu'il ait été le plus jeune.

Abu Yaqub Youssouf al-Hamadani était un brillant jurisconsulte jusqu’à devenir la marja` (référence) de son temps pour tous les érudits de ce domaine. Il était connu à Bagdad, le centre de la connaissance islamique, à Ispahan, Boukhara, Samarqand, Khwarazm et dans toute l'Asie centrale.

À un certain âge, ce maître s'est isolé en sacrifiant le monde visible. Il est ainsi devenu un auguste ascète dévoué au culte de mujahada (lutte spirituelle). Puis de s’associer avec Cheikh Abdoullah Ghouwayni et Cheikh Hassan Simnani, mais son secret lui a été donné par Cheikh Abou 'Ali al-Farmadhi. L’ascète a su exceller dans l'abnégation et la contemplation jusqu'à devenir le Ghawth (Archi-Intercesseur) de son temps. Cet érudit fut baptisé «la Pluie des Réalités, de la Vérité et de la Connaissance Spirituelle». Connu également pour ses innombrables miracles. Enfin, il a choisi de vivre à Merv.

De ses miracles

Abou Yaqoub Youssouf al-Hamadani reflétait par excellence un des attributs divins : la rigueur (al-Qahhar) avec ceux qui s'opposaient à la diffusion de la spiritualité. Voici deux de ses actes miraculeux à cet égard:

Un jour, alors qu’il présidait une association dans laquelle il éclairait les participants avec ses connaissances célestes, deux érudits littéralistes ont osé le contester: «Vous devriez vous taire au lieu de prêcher l’innovation.» Lui de répliquer: «Ne parlez pas de ce que vous ignorez. Mieux vaut mourir que cela. » Ainsi, ils tombèrent immédiatement raide morts.

Ibn Hajar al-Haythami rapporte dans son livre Al-Fatawa al-Hadithiyya : « Abou Said Abdoullah ibn Abi Asran, l'imam de l'école de Shafi'i, a raconté : " Quand j'ai commencé ma quête de la connaissance religieuse, j'accompagnais mon ami, Ibn as-Saqa, alors étudiant à l'école de Nizamiya, et nous avions coutume de rendre visite aux pieux. Nous avons entendu parler de Youssouf al-Hamadani, connu sous le nom d’al-Ghawth, qu'il pouvait apparaître et disparaître à sa guise. J'ai donc décidé de lui rendre visite avec Ibn as-Saqa et Cheikh Abdoul Qadir al-Jilani, qui était un jeune homme à l’époque. Ibn As-Saqa a dit: 'À Cheikh Youssouf al-Hamadani, je poserai une question dont il sera incapable de répondre. 'Moi de renchérir : 'Je l’interrogerai également en vue de le tester’. Quant à Cheikh Abdoul Qadir al-Jilani, il dit: 'Ô Allah, épargne-moi de questionner un saint comme Youssouf Hamadani, j'irai plutôt le voir pour solliciter ses bénédictions (Baraka) et sa Connaissance Divine.'

Alors que nous arrivâmes dans son association, il s'est voilé devant nous durant une heure avant de se dévoiler. Puis, en colère, il regarda Ibn as-Saqa et le nomma sans avoir été informé de son nom: ‘’Ô Ibn as-Saqa, comment oses-tu me poser une question avec l'intention de me confondre? Ta question est la suivante et ta réponse est ’’. Puis il lança à Ibn Saqa : ‘’ Je vois ton cœur se consumer par le feu du kufr (incrédulité) ’’. Ensuite, il me regarda et me blâma : ‘’ Ô Abdallah, m’interroges-tu et attends-tu ma réponse? Ta question est la suivante et ma réponse est la suivante. Que les gens soient tristes pour toi à cause de ton manque de respect à mon égard. " Enfin, il s’adressa à Cheikh Abdoul Qadir al-Jilani : " Approche, mon fils. Je vais te bénir. Ô `Abdoul Qadir, Allah et Son Prophète sont satisfaits de toi grâce à ton respect à mon égard. Je te vois à l'avenir occuper un haut statut à Bagdad, tu guideras les gens en déclarant que tes pieds seront sur le cou de chaque wali (saint). Et je vois tous les wali de ton temps se prosterner devant toi grâce à ta station élevée et à ton sens de l’honneur. " »

Ibn Hajar al-Haythami poursuit: « En effet, Abdoul Qadir a été élevé et furent réalisées toutes les prédictions de  Cheikh al-Hamadani à son sujet. Ainsi, Abdoul Qadir déclara : ‘’Mes pieds sont sur le cou de tous les awliya (saints)’’, et il était devenu une référence et un phare guidant tous les gens de son temps.

Quant à Ibn as-Saqa, son destin était extraordinaire. Ayant été brillant dans sa connaissance des lois islamiques, il a devancé tous les érudits de son temps. Il prit ainsi l’habitude de débattre avec ses contemporains et de les surpasser, à tel point que le khalife le désigna comme magistrat. Un jour, le khalife l'envoya comme messager au roi de Byzance. Ce dernier convia tous les prêtres et les savants du christianisme pour débattre avec Ibn As-Saqa, or ce dernier remporta tous les débats. Devant son savoir et ses connaissances, ils étaient à court d’arguments jusqu’à se sentir comme de simples étudiants.

Sa perspicacité ayant fasciné le roi de Byzance, ce dernier l'invita à une réunion familiale privée. C’est alors qu'Ibn As-Saqa a rencontré la fille du Roi, et il tomba immédiatement amoureux d'elle à tel point qu’il demanda sa main à son père, le roi. Comme condition, la princesse exigea au savant de se convertir à sa religion. En effet, Ibn As-Saqa troqua l'Islam contre le christianisme. Après son mariage, l’alias érudit tomba gravement malade, il fut alors renvoyé du palais. Devenu mendiant dans cette ville byzantine, il quêtait la nourriture, or personne n’acceptait de le nourrir. Ainsi, l'obscurité couvrit son visage.

Un jour, il rencontra une de ses anciennes connaissances, qui raconta: « Je lui ai demandé : ‘’ Qu'est-ce qui vous est arrivé? ‘’ Ibn As-Saqa répondit : ‘’ J’ai succombé à une tentation. ‘’ L'homme l’interrogea : ‘’ Te souviens-tu de quelques versets du Saint Coran? ‘’. ‘’ Je me souviens seulement de ‘Roubbama yawaddou-l-ladheena kafaru law kanu muslimeen’ ('Combien d’apostats qui auraient aimé redevenir musulmans ' [15: 2]) ’’.

Puis, il tremblait comme s'il renonçait à son dernier souffle. Je l'ai alors tourné vers la Kaaba (l'Ouest), mais lui de tourner vers l'Est. Ensuite, je l'ai réorienté vers la Kaaba, mais il s'est encore tourné vers l'Est. Je l'ai tourné une troisième fois, et encore lui de se positionner vers l'Est. Lorsque son âme lui échappait, il dit : 'Ô Allah, cela serait un châtiment de mon manque de respect envers votre Archi-intercesseur Youssouf al-Hamadani.' »

Imam Haythami continue de raconter : « Quant à Ibn 'Asran, il dit : ‘’ Je suis allé à Damas où le roi, Nouridin ash-Shaheed, m'a confié le département des affaires religieuses, et j'ai accepté. Ainsi, la vie mondaine m’a offert : la provision, la subsistance, la renommée, l'argent et le statut social pour le restant de ma vie. Cela m’a été prédit par l'Archi-intercesseur Youssouf al-Hamadani».

________________________________________

De ses paroles

L'inauguration de la faculté Audience Spirituelle des Amis d'Allah s’avère un message de la Réalité, un chapitre du Livre d'Allah, une bénédiction de la Connaissance de l'Invisible. C'est un préambule à l’ouverture du Cœur et à son dévoilement : de bons signes parvenus des stations célestes! Ainsi nait la compréhension des Vérités Divines. Cette audience est la subsistance de l'esprit et du cœur. C'est la subsistance (baqa) du secret (sirr). Allah Se fait Témoin des visions de Ses Serviteurs Choisis, et les revêt de Ses actes bénis et les décore de Ses Attributs.

Youssouf al-Hamadani (q)

Allah classe Ses Saints dans des catégories : ceux qui entendent à travers Son Témoignage céleste (shouhada at-tanzih); ceux qui entendent à travers Son Unicité unique (wahdaniyya); ceux qui entendent à travers Sa Miséricorde (rahma) et ceux qui entendent à travers Son Pouvoir (qoudra).

 

Youssouf al-Hamadani (q)

Que l'on sache, ô Humain, qu'Allah a créé de la Lumière de Ses Manifestations 70 000 anges et les a assignés à diverses stations entre le Trône (`arsh) et le Siège (koursi). Dans Sa Présence de l'Intimité (ouns), leurs robes sont en laine verte, leurs visages rayonnent comme la pleine lune, ils sont craintifs, évanouis et ivres de Son Amour, courant sans cesse du Trône au Siège vu l'émotion et la miséricorde qui flambent dans leurs coeurs. Ce sont les Soufis des Cieux et Israfil (l'ange qui soufflera dans la Trompette au Jour du Jugement) est leur chef et leur guide, et Jibril est leur responsable et leur orateur, et al-Haqq (Allah) est leur Roi. Que la bénédiction de d’Allah soit sur eux.

Youssouf al-Hamadani

Ce fut ainsi que Youssouf al-Hamadani , l'Ombre de Dieu sur Terre, décrivait la réalité céleste et les stations élevées des Soufis. Qu'Allah bénisse son âme et le sanctifie.

Il est décédé à Khorasan, entre Herat et Bakshour, le 12 Rabi`oul-Awwal, 535 H., et a été enterré à Merv. À côté de son tombeau furent construites une grande mosquée et une spacieuse école.

Le saint a transmis son secret à Aboul `Abbas qui à son tour l'a transmis à `Abdoul Khaliq al-Ghoujdawani . Ce dernier a reçu l’enseignement directement de Youssouf al-Hamadani .

 
Sommaire



Ch Hisham Kabbani

Version Imprimable

  L'Ordre Naqshbandi
Particularité
Origines & Ecole
Appelation
Fondation Haqqani
Le Soufisme

 Les Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
Cheikh Nazim Adil
Cheikh Hisham Kabbani
Ouweyssi
 Enseignements
Principes
Pratiques
Initiation
Paroles de Sagesse
Audio-Vidéo
Intercession
Usage des photos
Centres - Zawiya
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Mawlid
   Perles de sagesse avec Cheikh Nazim 
Ce qu'il vous reste
Soyez ceux qui établissent l’adoration Seigneuriale
Ceux qui suivent les Commandements et Ceux qui sont marqués par Shaytan
Offrez le Salut d’Allah avec sincérité pour obtenir Sa Satisfaction
Toutes les Sohba...
Chercher avec Google
  La chaine d'or des Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
L'intercession
Photo des Cheikhs
Ouweyssi
Genealogie des Cheikhs
Qualifications du Cheikh
   Les Cheikhs de la Naqshbandi
Mouhammad Sayfouddin al-Farouqi al-Moujaddidi
Mouhammad al-Massoum
La transmission Ouwéyssi de la connaissance spirituelle
L'attachement au Cheikh, La Rabita
Qualifications d'un Maître Soufi
Cheikh `Abdoullah al-Fa'iz ad-Daghestani
Darwish Mouhammad as-Samarqandi
Khwaja Mahmoud al-Anjir al-Faghnawi
Ali ar-Ramitani
Cheikh Mouhammad Baba as-Samassi
Cheikh as-Sayyid Amir Koulal ibn as-Sayyid Hamza
Mouhammad Baha'ouddin Shah Naqshband
Ala'ouddin al-Boukhari al-Attar
Cheikh Yaqoub al-Charkhi
Oubaydullah Al-Ahrar
Mouhammad Khawaja al-Amkanaki
Mouhammad al-Baqi Bi-L-Lah
Mouhammad Baha'uddin Shah Naqshband
Ahmad al-Farouqi as-Sirhindi
Cheikh Mouhammad Nazim al Haqqani
Cheikh Mouhammad Nazim al Haqqani
The Messenger of God,Prophet Muhammad ibn Abdullah
Abou Bakr as-Siddiq
Salman al-Farisi
Qassim ibn Mouhammad ibn Abou Bakr
Imam Ja`far as-Sadiq
Tayfour Abou Yazid al-Bistami
Aboul Hassan `Ali ibn Ja`far al-Kharqani
Abou `Ali al-Farmadhi at-Toussi
Abou Ya`qoub Youssouf al-Hamadani
Aboul `Abbas, al-Khidr
Abdoul Khaliq al-Ghoujdawani
Arif ar-Riwakri
Les 11 principes de la voie

Eid Mubarak
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
Mouhammad al-Massoum
Mouhammad Sayfouddin al-Farouqi al-Moujaddidi
De qui devons nous prendre la Tariqah
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Célébration du Mawlid à Montréal 2005 (1426)
Célébration du Mawlid à Montréal 2005 (1426) avec la Zawiya Soufi Naqshbandi et la Fondation Haqqani
Montréal :: 29 avril 2005

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music
   Citations  et anecdotes
:: Fee of a hamam visit ::

One day Hodja went to a hamam (Turkish bath) but as he was dressed so poorly, the attendants didn't pay much attention to him. They gave him only a scrap of soap, a rag for a loin cloth and an old towel.
When Hodja left, he gave each of the two attendants a gold coin. As he had not complained of their poor service, they were very surprised. They wondered had they treated him better whether he would have given them even a larger tip.
The next week, Hodja came again. This time, they treated him like royalty and gave him embroidered towels and a loin cloth of silk. After being massaged and perfumed, he left the bath, handing each attendant the smallest copper coin possible.
- This, said Hodja, is for the last visit. The gold coins were for today.
:: Nasreddin Hodja ::
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Meditation
Vigile - Qiyam
Mawlid
Dou'a - Invocations
 Principes
L'intention
La Bay'at avec le Guide
Le Service
La Séclusion
La conduite du Mouride
La conscience et l'éveil
 
   Notre mission
Notre Mission consiste transmettre les enseignements du Soufisme sur la fraternité de l'Humanité et l'unité de la croyance en Dieu présente dans toutes les religions et voies spirituelles...
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation Haqqani | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437