Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
 |  Vancouver |  USA |  France | 
 
   Ahmad al-Farouqi as-Sirhindi

Si Dieu invite quelqu'un à l'approcher,

Il Se révèlerait à lui, et à son insu, en exauçant son désir

Tel le feu de Moïse, aperçu par l'oeil de son besoin,

Ce serait la divinité qu'il n'aurait pas reconnue.

Si tu comprends mes paroles,

Tu sauras la nécessité de la manifestation palpable :

Si Moïse avait cherché autre que le feu,

Il l’y aurait Vu, et non pas l'inverse.

Ibn Arabi, Fusus al-Hikam

 

Ahmad al-Farouqi, alias Sirhindi, , était la Perle de la Couronne des Saints Chevronné. Il était le Trésor de ses Prédécesseurs et de ses Successeurs. En lui, se sont réunies toutes leurs faveurs et leur générosité. Il était le Sinaï de la Manifestation Divine, l’Arbre de Lote le plus éloigné de la Connaissance Unique et la Source de la Connaissance Prophétique Dissimulée. Il était le Génie des Érudits et le Sultan de la Terre, laquelle sourit à sa naissance et fut honorée par son existence. Il était le Guide à la fois Parfait et Perfectionné. Il était l'Appelant à la Présence d'Allah, le Qutb Distingué et l'Ultime Imam Céleste. Il était le Raviveur du deuxième millénaire, Sayyidina wa Mawlana (notre Dirigeant et notre Maître) el-Cheikh  Ahmad al-Farouqi as-Sirhindi, ibn el-Cheikh  Abdoul Ahad, fils de Zainou-el-Abidin, fils de Abodulhayy, fils de Mouhammad de Habibullah, fils de Raficouddin, fils de Nour, fils de Soulayman, fils de Youssouf, fils d’Abdoullah, fils d'Ishaq, fils d’Abdullah, fils de Shoucayb, fils d'Aad, fils de Youssouf, fils de Shihabouddin, dit Farq Shah al-Qabidi, fils de Nairouddin, fils de Mahmoud, fils de Sulayman, fils de Mascoud, fils d’Abdoullah al-Waci al-Asghari, fils d’Abdoullah al-Waci al-Akbar, fils d’Abdou-l-Fattah, fils d'Ishaq, fils d'Ibrahim, fils de Nair, fils de Sayyidina Abdoullah (r), fils d'Amir al-Mou'minin, khalif du prophète , Sayyidina Omar al-Farouq .

Il est né le jour d’Achoura, le 10 Muharram, en l'an 971 H., dans le village de Sihar Nidbasin. Dans certaines traductions, il portait le nom de Sirhind dans la ville de Lahore, en Inde. Il a reçu son savoir et son éducation de son père et de nombreux Cheikhs de son temps. Il a progressé dans trois tariqats : Souhrawardiyya, Qadiriyya et Chistiyya. Il a été autorisé à former des partisans dans les trois tariqats à l'âge de 17 ans. Il eut la mission de répandre les enseignements de ces tariqats et de guider ses disciples, mais il sentait qu'il lui manquait quelque chose qu’il cherchait continuellement. Il portait un intérêt particulier pour l'Ordre Soufi Naqshbandi qu’il qualifiait de meilleur et de plus élevé : il le sut de par les secrets des trois autres tariqats. Ses progrès spirituels l’ont guidé vers le Ghawth et le Qutb de son époque, el-Cheikh  Mouhammad al-Baqi, envoyé de Samarcande en Inde par l'ordre de son Cheikh Mouhammad al-Amkanaki. Ainsi l'Ordre Naqshbandi fut transmis à Ahmad al-Farouqi de son Cheikh qu’il accompagnait durant deux mois et quelques jours, jusqu'à ce que Sayyidina Mouhammad al-Baqi lui ait révélé le secret de cette tariqat et lui ait accordé la permission de former ses mourides à l'Ordre. Il dit à son sujet : « Il est le Qutb le plus élevé de cette ère ».

Dans un de ses hadiths, le Prophète a prédit son avènement : « Il y aura, parmi ma nation, un homme surnommé Silah. Grâce à son intercession, d’innombrables gens seront sauvés. » Cela a été mentionné dans le recueil de Souyouti, Jamc oul-Jawamic. Ce qui a confirmé la véracité de ce hadith, c’est le témoignage de l’imam Rabbani de lui-même : « Dieu m’a créé la Silah entre les deux océans ». Silah signifie « connexion ». Il voulait donc signifier que Dieu lui avait établi un lien entre les deux Océans - les deux connaissances, externe et interne. Cheikh  Mir Houssamouddin a déclaré : « J'ai vu le Prophète  dans un rêve, debout sur le minbar (chaire) et louangeant Cheikh Ahmad en tant que Sirhindi. Le Prophète dit : « Je suis fier et heureux de sa présence parmi ma Nation. Dieu a fait de lui un raviveur de la religion ».

De nombreux saints ont prédit son illumination. L'un d'eux était Cheikh Ahmad al-Jami (q). Il dit à son sujet : « Après moi, figureront dix-sept hommes du peuple de Dieu, qui s'appelleront tous Ahmad et le dernier d'entre eux sera à la tête du millénaire. Il sera le plus élevé d'entre eux et il atteindra l'état de Dévoilement. Il fera même revivre notre religion ».

Mawlana Khwaja al-Amkanaki a également prédit son avènement. Il dit à son khalif : « Un homme d'Inde va se manifester et sera l'Imam de son siècle. Tu es destiné à le former, alors hâte-toi de le rencontrer, car le peuple de Dieu attend son arrivée. » Mouhammad al-Baqi de répondre : « En effet, c’est la raison de mon déménagement de Boukhara en Inde. » Le Cheikh de poursuivre : « Vous êtes celui dont le prédicateur Mouhammad Khwaja al-Amkanaki avait prédit l'apparition. Quand je t'avais vu, j'ai su que tu serais le Qutb de ton ère. À mon arrivée dans la région de Sirhind en Inde, j’ai été accueilli par une lanterne si grande et si brillante que sa lumière atteignait le ciel. Ainsi tout le monde a été illuminé par cette lanterne. Tu es pardi cette lanterne. »

On raconte que le Maître de son père, Cheikh  Abdoul Ahad de l'ordre Qadiri, avait reçu de son Cheikh un manteau transmis depuis le Ghawth Al-Azam, Sayyidina Abdoul Qadir al -Jilani . Sayyidina Abdoul Qadir en avait parlé à ses successeurs : « Gardez ce manteau pour celui qui va comparaître à la fin du premier millénaire. Il s'appelle Ahmad. Il va faire rejaillir cette religion. Je l'ai habillé de tous mes secrets. Il combine en lui les connaissances internes et externes. »

La Quête des Rois et les Rois de la Quête

Sayyidina Ahmad al-Farouqi dit :

« Prenez conscience que j’ai été attiré par les Gardiens Célestes parce qu’ainsi fut leur volonté, et ils m'ont facilité le passage à travers le temps et l'espace (el-tayy) dans les différents états du quêteur. Et tel que si bien prêché par les soufis, j'ai confirmé que Dieu est l'Essence de toute création. Puis j'ai trouvé Dieu dans toute matière sans incarnation (hulul). Puis j'ai décelé Dieu avec toute la matière. Ensuite, je L'ai vu devant tout puis derrière tout. Finalement, j'ai atteint un état où  je ne voyais que Lui, rien d’autre. Là, il est question d’être Témoin de l’Unicité, autrement dit, l’état de l’Annihilation (fana). C'est la première étape de la Sainteté, et l'état le plus transcendant à l’ébauche du cheminement. Cette vision apparaît d'abord dans l’horizon, puis dans le Soi. J’ai été, par la suite, élevé à  la station de l’Existence (baqa ’), qui constitue la deuxième étape de la Sainteté. 

« Il s’agit d’une station qui n’a pas été révélée par de nombreux Saints, vu qu’ils n’aient put y accéder. Tous mentionnaient la station de l'Annihilation, alors qu’elle devrait être suivie de l’état de l’Existence. Dans cet état, j’ai retrouvé toutes les créations de Dieu, et j’ai compris que l’Essence de toutes ces créations est Allah, et que l’Essence d’Allah est la mienne. Ensuite, j'ai vu Allah dans tout, y compris en moi-même. J'ai été élevé dans un état transcendantal pour rencontrer Allah, mais en réalité, il était déjà en moi-même. Puis je fus soulevé pour le voir précédant tout, incluant moi-même. Ensuite, j'ai atteint un état où  je le voyais suivre le tout, mais en réalité, il me suivait. Puis, je l'ai vu en tout, mais en réalité, il était en moi. Ensuite, j'ai tout vu et je n'ai pas vu Dieu. Ainsi s’acheva la cadence des stations que je devais atteindre avant de retourner à la case de départ : la Station de l'Annihilation, puis la Station de l'Existence, puis la Station du commun des mortels pour ainsi rejoindre ma nation. C'est l'état le plus élevé, car il permet de guider les gens vers la Présence de Dieu. C'est le parfait état de Guidance, qui correspond à la compréhension de l'être humain. »

Il a dit : « J'ai accompagné aujourd'hui celui qui a atteint la Finitude des Finitudes, le Qutub de toutes les créatures, l'Homme Parfait, le Cheikh Mouhammad al-Baqi . Grâce à lui, m’ont été accordées d'incroyables bénédictions dont le pouvoir de l'Attraction me permettant d'atteindre tous les êtres humains d’Allah. Ce fut un honneur de parvenir à une Station réunissant l'État de la Finitude et l'État du Commencement. J'ai expérimenté tous les états de la quête spirituelle jusqu’à la Finitude, autrement dit `Atteindre le nom d'ar-Rabb' (le Durable), grâce au soutien du Lion de Dieu, Assadoullah, Ali ibin Abi Talib , puisse Dieu anoblir son visage. Et grâce au soutien (madad) de Cheikh  Shah Baha’ouddin Naqshband , j’ai été élevé à l’État du Trône, qui est la Réalité de la Vérité de Mouhammad. Ensuite, grâce au soutien du Saint-Esprit prophétique, j'ai pu atteindre l'État de Beauté, qui est l'État de Vérité de la Vérité de Mouhammadan Qoutbs.

« J'ai été soutenu par Cheikh Ala`addin al-Attar , qui m’a transmis les états des plus Grands Pôles Spirituels (al-qoutoubiyyati-l-couzma) reflétant la Présence de Mouhammad . Puis j’ai été captivé par l’Attention Céleste d’Allah, qui m’a élevé à un État supérieur à celui des Qoutoub, l’État Originel Spécial. Le soutien d’al-Ghawth al-Aczam, Abdoul Qadir Jilani , m'a transcendé vers l’État de l’Origine des Origines. Par la suite, on m'a ordonné de redescendre, ainsi j’ai parcouru les 39 tariqats autres que el- Naqshbandiyya et el-Qadiriyya en contemplant les états de leurs Cheikhs respectifs. Ces derniers m'ont salué et m'ont gratifié de leurs trésors et connaissances,  cela m’a fait révéler des réalités secrètes qui  n’ont jamais été dévoilées à quiconque de mon temps. »

« Lors de ladite descente, j'ai rencontré Khidr alayhi salam, qui m'a gratifié de la Connaissance Céleste (cilmou-l-ladounni) avant que je n'atteigne l'état des Qoutoub. »

« Abou Dawoud a rapporté, dans un hadith authentique, que le Prophète  avait dit : « Allah enverra au préambule de chaque siècle un Être qui ravivera la religion », mais il y a une différence entre le Raviveur du siècle et le Raviveur du Millénaire. De même la différence entre cent et mille.

« J’ai rencontré le Prophète dans une vision m'annonçant cette bonne nouvelle : « Vous deviendrez un Héritier Spirituel et Allah vous attribuera le pouvoir d'intercéder en faveur de centaines de milliers de personnes le jour du jugement dernier. » Il m'a confié de sa main sacrée, l'autorité de guider les gens, et m'a déclaré : « Je n'avais jamais délégué cette autorité de guider les gens à personne avant toi. »

 « La connaissance que je porte est le reflet de l'état de Sainteté émanant de la lumière Prophétique . Il s’agit d’une connaissance qui échappe à l’ensemble des Saints, car celle-ci dépasse leur connaissance. Il s’agit donc de la connaissance de l’Essence de cette Religion et La Substance de la Connaissance d’Allah  à travers sa Quintessence et ses Attributs. Cela est resté longtemps méconnu jusqu’à ce qu’Allah me baptise le Raviveur de l’Islam au deuxième millénaire. »

« Allah m'a révélé les secrets de l'Unique Unicité et a empli mon cœur de diverses Connaissances Spirituelles raffinées. Il me dévoila, également, les secrets des Versets Coraniques afin de déceler dans chaque lettre du Coran un Océan de Connaissances pointant toutes vers la Haute Essence d’Allah Tout-Puissant et Exalté. Si je révélais un mot, ils me décapiteraient, comme ce fut le cas pour Hallaj et Ibn ‘Arabi. Tel est le sens du hadith du Prophète , dans le Boukhari, relaté par Abou Huraira : « Le Prophète  a gratifié mon cœur de deux types de connaissances : celle que j'ai révélée et l'autre qui me coûterait la tête, si je devais la dévoiler. »

« Allah, Tout-Puissant et Exalté, m'a cité les noms de tous les disciples de notre Tariqat, depuis le jour de Seyyidina Abou Bakr jusqu'au Jour du Jugement, hommes et femmes, qui vont tous accéder au Paradis, avec l’intercession des Cheikhs de Tariqat. »

« Al-Mahdi sera l'un des adeptes de cette Tariqat. »

« Un jour, j'étais en réunion avec mes adeptes du dhikr, puis j’ai pensé que j'avais fauté. Or Allah m’a éclairé : " J’ai pardonné à tous tes compagnons et à tous ceux qui passent par ton intercession. " »

«  Allah m'a créé des restes de Son Prophète . » 

«  Le Kaba venait toujours pour faire tawaf (circumambulation) autour de moi. » 

«  Allah Tout-Puissant et Exalté m'a dit : « Toute personne décédée sur qui tu prieras janaza (prière funèbre) sera pardonnée ; et seront, également, pardonnés ceux qui mettraient la terre de ta tombe dans les leurs. » 

«  Allah a dit : " Je t’ai offert des cadeaux exceptionnels et des perfections que personne d’autres ne recevra avant l’avènement du Mahdi. " » 

« Allah m'a attribué un pouvoir de guidance incroyable à tel point que si je guide un arbre mort, il se ravirait et verdirait. » 

Un Grand Cheikh lui a écrit : «  Les États que vous avez déclaré avoir atteints, les Sahaba les ont-ils atteints ? Et si ce fut le cas, y sont-ils arrivés en même temps ou à des moments différents ? »  Lui de répondre : « Je ne vous répondrai que si vous veniez en ma présence ». Lorsque le cheikh est arrivé, Ahmad Al-Farouqi lui dévoila d’emblée sa réalité spirituelle et purifia son cœur de ses démons jusqu'à ce que le cheikh soit tombé prosterné à ses pieds en disant : « Je le crois! Je le crois! Je constate maintenant que les Sahaba ont tous atteint ces États juste en regardant le Messager. » 

Pendant un mois de Ramadan, il fut invité par dix de ses mourides à rompre le jeûne avec eux. Il a accepté l'invitation de chacun d'entre eux. Quand vint le moment de rompre le jeûne, il était présent chez eux, tous confondus. Ainsi, on le voyait rompre le jeûne dans chacune de leurs demeures respectives en même temps.

Un jour, il regardait le ciel qui pleuvait, et dit : « Ô pluie, cesse de tomber jusqu'à telle heure. » La pluie s'est arrêtée jusqu'au moment suggéré, après quoi, il a recommencé à pleuvoir.

Un autre jour, le roi ordonna l’exécution d’un homme. Ce dernier est allé implorer Cheikh Ahmad : « Je vous prie d’adresser au roi un sursis d'exécution en ma faveur. » Le Cheikh a donc écrit au sultan : « N'exécutez pas cet homme. » Le sultan, craignant Seyyidina Ahmad al Farouqi , pardonna a l’inculpé.

Une fois, un mouride annonça son intention de rendre visite à cheikh Ahmad al-Farouqi . Sur son chemin, il fût invité par un homme qui n’aimait pas le cheikh. Toutefois, le mouride ne le savait pas. Après le dîner, l'hôte commença sa diatribe contre le cheikh Ahmad. Avant de s'endormir cette nuit-là, il priait dans son cœur : « Ô Allah, je suis venu visiter le Cheikh et non pas pour entendre quelqu'un le maudire. Pardonnez-moi. » Puis il s’endormit, et au réveil, il s'aperçut que son hôte était mort, alors il s'empressa d’aller chez le cheikh et lui raconta l'histoire. Seyyidina Ahmad al-Farouqi leva la main et dit : « Arrêtez! Il n'y a pas besoin de me relater ce qui s'est passé, car j’en suis la cause. »

Cheikh Ahmad al-Farouqi dit :

« J'ai été autorisé à transmettre la Tariqat à travers trois tariqats : Naqshbandi, Souhrawardi et Chistiyya. » 

Il était d’une grande renommée à tel point qu’il fut jalousé par les érudits de la connaissance externe de son temps. Ainsi, ils sont allés voir le roi et lui dirent : « Cheikh Ahmad raconte ce qui est prohibé par la religion. » Ils ont même poussé le roi à le mettre en prison ou il passa trois ans. Son fils, Cheikh Sayyid,  aurait témoigné : « Il était en grande sécurité en détention. Les gardiens entouraient sa chambre de tous les côtés. Pourtant, il était vu, tous les vendredis, à la grande mosquée. En dépit de toutes les mesures de sécurité, il pouvait quitter la prison et se présenter à la mosquée. » Le roi a donc compris qu'il devait le libérer.

Le Cheikh a écrit de nombreux livres dont, parmi les plus célèbres, le Maktoubat.

Il y dit :

« Décidément, Allah nous a placés sous Ses Obligations et Ses Interdictions. Allah a dit : ' Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition. ' [59: 7] Pour que nous soyons sincères, nous devons parvenir à l'Anéantissement et à l'Amour de l'Essence. Sinon, nous ne pourrons pas atteindre ce degré de l'Obéissance. Nous sommes donc soumis à une autre obligation, qui est la quête du Soufisme, car cette Voie nous mènera à l’État de l’Annihilation et de l’Amour de l’Essence. Chaque ordre se distingue par ses états de perfection ; Il en va de même pour chaque Ordre qui veille sur la Sunna du Prophète  selon sa propre définition de ses diktats. Chaque ordre a sa propre manière de préserver la Sunna du Prophète . Notre Ordre, à travers sa chaine de Cheikhs, nous demande d’appliquer tous les enseignements du Prophète  et d’éviter toutes ses prohibitions. Nos Cheikhs ne suivent pas les voies faciles (roukhas) ; ils favorisent plutôt les voies difficiles. Dans toutes leurs quêtes, ils gardent à l’esprit le verset du Coran, " des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l’invocation d’Allah " [24:37].

« Dans le cheminement vers le dévoilement des réalités divines, le quêteur franchit différentes étapes de connaissance et de proximité avec son Seigneur :

- « Le chemin vers Allah se parcourt a la verticale, des stations les plus basses aux stations les plus élevées, jusqu'à ce que ce mouvement transcende le temps et l'espace, et que tous les états se dissolvent dans ce que l'on appelle la Connaissance Nécessaire (cilm oul-wajib) d'Allah. Ceci s’appelle également l’Annihilation (fana ’).

- « S'installer dans Allah est l'étape pendant laquelle le quêteur passe du rang des Noms et Attributs à un état que ni le mot ni le signe ne peuvent décrire. C'est l'État de l'Existence en Allah, autrement dit Baqa.

- « S'éloigner d'Allah est l'étape durant laquelle le chercheur quitte le monde céleste pour retourner au monde des causes à effets, descendant du plus haut rang de la connaissance au plus bas. Ici, il oublie Allah par Allah, il connaît Allah avec Allah, et il revient d'Allah à Allah. C'est ce qu'on appelle l'État du plus Éloigné et du plus Proche.

- «  Se déplacer dans les éléments serait un mouvement dans la création. Cela requiert la connaissance intime de tous les éléments et états de ce monde. C’en est l’état qui suit la dissolution dans l’Annihilation. Dans cet état, le mouride devrait atteindre l'état de la Guidance, qui est celui des prophètes et des disciples qui suivent les empreintes du Prophète . Cet état introduit la Connaissance Divine dans le monde de la création afin d'établir la Guidance.

« Le processus du cheminement serait ainsi illustré : Pour enfiler une aiguille, le fil cherche l'oeil de l'aiguille, passe à travers, puis cherche le bout du fil. Là, les deux extrémités se rencontrent, se nouent et ferme le fil entier. Le fil, l’œil, l’aiguille et le matériel cousu forment un ensemble qui symbolise l’Unité. »

« Tout le monde devrait savoir que les Cheikhs Naqshbandi ont choisi de guider leurs mourides d'abord dans le mouvement d'Allah : passant des états les plus élevés aux états les plus bas. À ce titre, ils maintiennent le voile commun sur la vision spirituelle du mouride, ne retirant le voile de la conscience ordinaire qu’à la dernière étape. Inversement, tous les autres tariqats commencent par le mouvement vers Allah, passant des états les plus bas aux plus hauts, et retirant les voiles ordinaires en premier. »

« Il est mentionné dans le hadith du prophète  : " Les érudits sont les héritiers des prophètes ". La connaissance des prophètes se divise en deux catégories : la connaissance des lois et la connaissance des secrets. Le savant ne peut pas être baptisé héritier s'il n'hérite pas des deux connaissances. S'il ne prend qu'une connaissance, il serait donc incomplet. Les vrais héritiers sont dotés de la connaissance des lois et celle des secrets. Seuls les Saints qui ont reçu et préservé cet héritage prophétique. »

Ahmad al-Farouqi a légué de nombreux livres. Il décéda le 17 de Safar, à l'âge de 63 ans. Il fut inhumé dans le village de Sirhind. Il était Cheikh dans les quatre tariqats : Naqshbandi, Qadiri, Chisti et Suhrawardi. Il préférait toutefois la Naqshbandi sur laquelle il témoigna : « C'est la mère de toutes les tariqats. »

Cheikh Ahmad al-Farouqi a transmis le secret de la vénérable Chaîne d'Or à Cheikh Mouhammad Massoum .



Cheikh Hisham Kabbani

Version Imprimable

  L'Ordre Naqshbandi
Particularité
Origines & Ecole
Appelation
Fondation Haqqani
Le Soufisme

 Les Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
Cheikh Nazim Adil
Cheikh Hisham Kabbani
Ouweyssi
 Enseignements
Principes
Pratiques
Initiation
Paroles de Sagesse
Audio-Vidéo
Intercession
Usage des photos
Centres - Zawiya
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Mawlid
   Perles de sagesse avec Cheikh Nazim 
Ce qu'il vous reste
Soyez ceux qui établissent l’adoration Seigneuriale
Ceux qui suivent les Commandements et Ceux qui sont marqués par Shaytan
Offrez le Salut d’Allah avec sincérité pour obtenir Sa Satisfaction
Toutes les Sohba...
Chercher avec Google
  La chaine d'or des Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
L'intercession
Photo des Cheikhs
Ouweyssi
Genealogie des Cheikhs
Qualifications du Cheikh
   Les Cheikhs de la Naqshbandi
Mouhammad Sayfouddin al-Farouqi al-Moujaddidi
Mouhammad al-Massoum
La transmission Ouwéyssi de la connaissance spirituelle
L'attachement au Cheikh, La Rabita
Qualifications d'un Maître Soufi
Cheikh `Abdoullah al-Fa'iz ad-Daghestani
Darwish Mouhammad as-Samarqandi
Khwaja Mahmoud al-Anjir al-Faghnawi
Ali ar-Ramitani
Cheikh Mouhammad Baba as-Samassi
Cheikh as-Sayyid Amir Koulal ibn as-Sayyid Hamza
Mouhammad Baha'ouddin Shah Naqshband
Ala'ouddin al-Boukhari al-Attar
Cheikh Yaqoub al-Charkhi
Oubaydullah Al-Ahrar
Mouhammad Khawaja al-Amkanaki
Mouhammad al-Baqi Bi-L-Lah
Mouhammad Baha'uddin Shah Naqshband
Ahmad al-Farouqi as-Sirhindi
Cheikh Mouhammad Nazim al Haqqani
Cheikh Mouhammad Nazim al Haqqani
The Messenger of God,Prophet Muhammad ibn Abdullah
Abou Bakr as-Siddiq
Salman al-Farisi
Qassim ibn Mouhammad ibn Abou Bakr
Imam Ja`far as-Sadiq
Tayfour Abou Yazid al-Bistami
Aboul Hassan `Ali ibn Ja`far al-Kharqani
Abou `Ali al-Farmadhi at-Toussi
Abou Ya`qoub Youssouf al-Hamadani
Aboul `Abbas, al-Khidr
Abdoul Khaliq al-Ghoujdawani
Arif ar-Riwakri
Les 11 principes de la voie

Eid Mubarak
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
Mouhammad al-Massoum
Mouhammad Sayfouddin al-Farouqi al-Moujaddidi
De qui devons nous prendre la Tariqah
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Try it yourselves
Try it yourselves (While working on the roof of his house Hoca had a dizzy spell and suddenly found himself on the ground.)
Nasreddin Hodja :: 27 janvier 2002

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music
   Citations  et anecdotes
:: To make the people stop talking ::

One day, Hodja and his son went on a journey once. Hodja preferred to let his son ride the donkey while he walked. Along the way, they passed some people who said:
- Look at that healthy young boy on the donkey! That's today's youth for you! They have no respect for their elders! He rides while his poor father walks!
The words made the boy feel very ashamed, and he insisted that his father ride while he walked. So Hodja climbed on the donkey and the boy walked by his side. Soon they met another group.
- Well, look at that! Poor little boy has to walk while his father rides the donkey, they exclaimed.
This time, Hodja climbed onto the donkey behind his son. Soon they met another group, who said,
- Look at that poor donkey! He has to carry the weight of two people.
Hodja then told his son,
- The best thing is for both of us to walk. Then no one can complain.
So they continued their journey on foot. Again they met some others who said:
- Just take a look at those fools. Both of them are walking under this hot sun and neither of them is riding the donkey!
In exasperation, Hodja lifted the donkey onto his shoulders and said,
- Come on, if we don't do this, it will be impossible to make people stop talking.
:: Nasreddin Hodja ::
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Meditation
Vigile - Qiyam
Mawlid
Dou'a - Invocations
 Principes
L'intention
La Bay'at avec le Guide
Le Service
La Séclusion
La conduite du Mouride
La conscience et l'éveil
 
   Notre mission
Notre Mission consiste transmettre les enseignements du Soufisme sur la fraternité de l'Humanité et l'unité de la croyance en Dieu présente dans toutes les religions et voies spirituelles...
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation Haqqani | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437