Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
 |  Vancouver |  USA |  France | 
 
   Ala'ouddin al-Boukhari al-Attar

"Votre image est constamment devant mes yeux,
Votre souvenir toujours sur mes lèvres;
Vous êtes pour toujours  dans mon coeur.
Où pouvez-vous vous cachez de moi ? "
Attribué à Hallaj.

Il est une étoile parmi les Saints Parfaits. Il était un des savants qui mettaient en pratique leur savoir ('Alimoun 'Amil). On le reconnaît comme étant le fruit de l'arbre du savoir Divin, la Vie du Savoir Spirituel, l'Eradicateur de l'Obscurité, le Guide du noble et de l'homme ordinaire , la Fontaine qui ne tarie jamais, le meilleur Guide vers l'illumination sur le Chemin du Seigneur. Il est premier à retirer du Chemin de la Vérité les  dards du mensonge. Il se tient au Centre du Royaume des Pôles (aqtab) et porte le fardeau du khalifat spirituel. Il a élevé les âmes de ses frères jusqu'à ce que l'Univers entier l'appelle et se le rappelle.  La connaissance externe et interne de la religion a fleurie grâce à sa véracité.

Il est né le 18ème de Rajab, l'année 802 H. Il a abondonné tout qu'il avait hérité de son père à ses deux frères et s'était consacré pour étudier à l'école de Boukhara. Il devint accompli dans tous les arts, particulièrement dans la Connaissance du Soufisme et les Sciences Islamiques. Il demanda la main de la fille de Shah Naqshband en marriage. La réponse de Shah Naqshband survint un jour, après minuit, lorsque se réveillant dans Qasr Al-'Arifan, il alla rapidement à l'école de Boukhara où Ala'ouddin vivait. Là, il trouva tout le monde endormi sauf Ala'ouddin, qui lisait le Saint Coran à la lumière d'une minuscule lampe à huile . Il vint derrière lui et lui donna une tape sur l'épaule mais Ala'ouddin ne répondit point. Il le frappa un peu plus fort mais il ne réagit pas. c'est qu'alors, par sa vision spirituelle, Shah Naqshband perçu qu'Ala'ouddin n'était pas présent, mais était en Présence Divine. Il l'appela alors spirituellement et Ala'ouddin a immédiatement levé les yeux et dit, "Ô mon Cheikh." Shah Naqshband (q) dit, "j'ai eu un rêve dans lequel le Prophète  a accepté votre offre pour ma fille. C'est pourquoi je suis venu tout seul, tard dans la nuit, vous informer des bonnes nouvelles." Ala'ouddin dit,     "Ô mon Cheikh, ma pauvreté ne me permet pas de dépenser quoique ce soit pour votre fille ou moi-même, ayant donné toute ma succession à mes frères." Shah Naqshband  répondit, "Ô  mon fils, ce qu'Allah a écrit pour vous le Jour des Promesses viendra à vous. Ne vous inquiétez donc pas , Allah pourvoira."

Il dit, "Un jour un Cheikh me demanda, ' Comment est votre coeur ? ' Je répndis, ' je ne sais pas comment est mon coeur. ' Il dit, ' je connais mon coeur et il ressemble à la lune dans la troisième nuit. ' J'ai rapporté cette histoire à Shah Naqshband qui dit, ' Il a répondu selon son coeur. ' Après qu'il eût parlé, il marcha sur mon pied et appuya dessus. Immédiatement je fus séparé de moi-même et j'ai vu que tout ce qui existait dans ce monde et dans cet univers était dans mon coeur. Lorsque je me suis réveillé de cet état d'inconscience, il était toujours debout sur mon pied et il dit, ' si le coeur ressembleà cela,  personne ne peut donc le décrire.Que pensez vous maintenant du saint hadith  : ' ni Ma terre ni Mes Cieux ne peuvent me contenir, mais le coeur du Croyant me contient. ' C'est un des secrets cachés que vous devez finir par comprendre. '"

Par la suite Shah Naqshband le pris sous sa pleine responsabilité. Il l'a élevé d'un état spirituel à un autre et l'a préparé pour apparaître en Présence Divine et monter aux tours élevées de la Connaissance Spirituelle en laissant derrière lui toutes sortes d'ignorances pour atteindre l'état de Réalité. Il devint unique parmi les nombreux disciples de Baha'ouddin Naqshband  (q). Le Cheikh lui ordonna aussi, de son vivant, d'éclairer certains des disciples du Cheikh. C'est ainsi que Cheikh Mouhammad Parsa le suivi aussi. Cheikh Mouhammad Parsa a écrit qu'il entendit de la part de Cheikh Ala'ouddin : "J'ai reçu un pouvoir de mon Cheikh, Shah Naqshband, tel que si je devais me concentrer sur chacun dans cet univers, je les élèverai tous à l'état de perfection."

Une fois les savants de Boukhara avaient un désaccord concernant la possibilité de voir Allah dans ce monde. Certains d'entre eux en ont nié la possibilité tandis que d'autre l'ont affirmé. Tous étaient disciples de Cheikh Ala'ouddin. Ils vinrent à lui et dirent, "Nous vous demandons d'être juge concernant ce sujet." Il dit, "Ceux de vous qui avez nié la possiblité de voir Allah dans cette vie, restez avec moi trois jours, en gardant vos ablutions à tout moment et en restant silencieux." Il les garda en sa présence pendant trois jours, dirigeant son pouvoir spirituel sur eux, jusqu'à ce qu'ils aient tous contemplé un état tellement puissant, qu'ils en perdirent conscience. Lorsqu'ils reprirent connaissance, ils vinrent à lui en s'écriant, amanna wa saddaqna ("Nous croyons et nous confirmons que c'est vrai!") et ont embrassé ses pieds. Ils dirent, "Nous acceptons ce que vous avez dit, qu'il est possible de voir Allah dans cette vie." Ils se consacrèrent à lui, ne le quittant jamais et faisant leur tradition d'embrasser le seuil de sa porte. Ils ont composé les vers suivants :

De par leur aveuglement ils ont demandé,
"Comment pouvons-nous nous atteindre le Divin ?"
Met dans leurs mains les bougies de la pureté.
Ils sauront alors que la possibilité
De voir n'est pas impossible.

Cheikh Alaouddin était très estimé et spécial pour Shah Naqshband, de même que le Prophète Youssouf  avait été cher au coeur de son père, Prophète Ya'Qoub.

De la Lumière de Ses narrations

Il a dit :

"L'intention de la séclusion est de quitter la connection terrestre et de diriger le moi vers la Vérité Céleste."

"Il est dit que le chercheur dans la connaissance externe doit tenir fermement à la Corde d'Allah et le chercheur dans la connaissance interne doit tenir fermement à Allah."

"Lorsque Shah Naqshband recevait de nouveaux vêtements, il les faisait porter par quelqu'un d'autre. Après qu'ils aient été usés il les emprunterait alors à nouveau."

Les niveaux d'Annihilation

"Lorsque Allah vous fait oublier aussi bien le pouvoir terrestre que le Royaume Céleste, c'est l'Annihilation Absolue. Et s'Il vous fait oublier l'Annihilation Absolue, c'est alors l'Essence de l'Annihilation Absolue."

Conduite Appropriée

"Vous devez être au niveau des gens autour de vous et cacher votre état d'eux, car le Prophète  a dit, ' on m'a ordonné de parler avec les gens selon ce que leurs coeurs peuvent contenir. '"

"Faites attention à blesser les coeurs des Soufis. Si vous voulez être en leur compagnie, vous devez d'abord apprendre comment vous comportez en leur présence. Autrement vous vous feriez du mal, car leur voie est une voie très délicate. Il est dit, ' Il n'y a aucune place dans Notre Voie pour celui qui ne possède pas les bonnes manières. '"

"Si vous pensez que vous vous comportez bien alors vous avez tort, car penser que  votre propre comportement est bon est une forme de fierté."

Visiter les Tombes

"Le bénéfice de visiter les tombes de vos Cheikhs dépend de la connaissance que vous avez d'eux."

"Être près des tombes des gens pieux a une bonne influence, bien que le fait de vous adresser à leurs âmes est meilleur et résulte en une influence spirituelle plus haute. Le Prophète  a dit, ' Faites des prières sur moi partout où vous êtes. ' Ce qui indique que vous pouvez atteindre le Prophète partout où vous êtes et cela s'applique à Ses saints aussi, car leur puissance émane du Prophète."

"L'adab, ou le comportement appropriée de visiter les tombes est de vous adresser à Allah et faire de ces âmes vos moyens (wassilah) vers Allah Tout-puissant et Glorifié, étant ainsi humble par rapport à Sa Création. Extérieurement, vous êtes alors humble à eux et intérieurement à Allah. Il n'est pas permis de se pencher devant les humains  à moins que vous ne les perceviez comme étant les apparences de Dieu. Ainsi, le fait d'être humble ne leur sera pas adressé, mais sera adressé à Celui qui apparaît en eux à savoir Dieu."

Le Meilleur Dhikr

"La voie de la contemplation et de la méditation est plus élevée et plus parfaite que la voie du Dhikr par la ilaha  illallah. L'aspirant, par la contemplation et la méditation (mouraqabat), peut atteindre la connaissance interne et sera capable d'entrer au Royaume Céleste. Il sera autorisé à regarder la Création d'Allah et saura ce qui passe dans leurs coeurs, jusqu'au plus léger commérage  ou chuchotement. Il sera autorisé à éclairer leurs coeurs avec la lumière de la quintessence de l'essence de l'état d'Unité."

Protection du Coeur

"Le Silence est le meilleur des états, sauf dans trois conditions : vous ne devez pas rester silencieux face aux mauvais commérages attaquant votre coeur; vous ne devez pas rester silencieux lorsque vous dirigez votre coeur vers le souvenir d'Allah; et vous ne devez pas rester silencieux quand la vision à l'intérieur de votre coeur vous ordonne de parler."

"Protéger son coeur des mauvaises pensées est très difficile et j'ai protégé mon coeur pendant vingt ans sans laisser le moindre chuchotement y pénétrer."

"Le meilleur acte dans cette voie est de  punir le chuchotement et le commérage qui survient dans le coeur."

"J'étais mécontent avec certains de mes disciples, car ils n'essayaient pas de garder l'état de vision qui leur apparaîssait."

L'Amour du Cheikh

"Si le coeur du disciple (mouride) est plein d'amour pour son Cheikh, cet amour remplaçant tout autre dans le coeur, le coeur sera alors capable de recevoir la transmission de la Connaissance Céleste, qui n'a ni commencement ni fin."

"Le mouride doit mentionner tous ses états à son Cheikh et il doit savoir qu'il n'atteindra jamais son but que par la satisfaction et l'amour de son Cheikh. Il doit chercher cette satisfaction et il doit savoir que toutes les portes sont bloquées, internes et externes, exceptée une, qui est son Cheikh. Il doit se sacrifier pour son Cheikh. Même s'il a la connaissance la plus élevée et la moujahada la plus haute (la capacité pour l'effort), il doit quitter tout cela et se sentir comme s'il n'a rien devant son Cheikh. L'aspirant doit donner l'autorité à son Cheikh en ce qui concerne toutes ses affaires, religieuses et terrestres, de sorte à ce qu'il n'ait aucune volonté à côté de la volonté de son Cheikh. Le devoir du Cheikh est de superviser les activités quotidiennes du mouride, le conseiller et le corriger dans sa vie et sa religion, l'aider à trouver la meilleure façon d'atteindre sa réalité."

"Visiter les saints est une Sounnah Wajiba, un devoir pour chaque aspirant, au moins chaque jour, ou tous les deux jours, en gardant les limites et le respect entre vous et votre Cheikh. Si la distance est grande entre vous et votre Cheikh, visitez-le au moins chaque ou deux mois. Ne comptez pas seulement sur votre connectoin avec leur coeur, de peur que vous ne deveniez déconnectés."

"Je garantis à quiconque qui cherche cette Voie, que s'il imite le Cheikh avec la sincérité il trouvera finalement sa réalité. Shah Naqshband m'a ordonné de l'imiter et quoique j'ai fait en l'imitant a immédiatement porté fruit."

Cependant, il a aussi averti :

"On ne peut pas connaître les maîtres de notre Voie sauf dans la Station de Couleurs et des Changements (Maqam à - Talwin). Celui qui imite leur comportement dans cette station réussira. Quiconque imite leur comportement dans leur Station de Perfection, cependant, sera corrompu. Il sera sauvé de la corruption seulement si son maître a pitié de lui et lui révèle la Réalité de cette Station."

Ce qu'il signifie, et Allah sait le mieux, est que le chercheur ne peut pas atteindre la Perfection avant qu'il n'ait été perfectionné. La Station des Couleurs et des Changements est celle dans laquelle le chercheur lutte durement en jeûnant, en pratiquant les actes d'adoration, par la solitude et en restant ferme dans son amour et respect pour son maître à travers les difficultés. L'imitation de son maître le ménera au succès, car son maître excelle dans tous ces efforts. Cependant, s'il imite le maître quand ce dernier est dans son état de Perfection, il se trouvera en danger, de même que s'il essait de voler sans que ses ailes aient poussés . Il est nécessaire pour l'aspirant de grimper la montagne avant qu'il jouisse de la vue à son sommet.

Pour grimper la montagne, le chercheur doit voyager du monde Inférieur à la Présence Divine. Il doit voyager du monde de l'ego de la réalité sensuelle à la conscience de l'âme de la Réalité Divine. Pour faire des progrès sur ce voyage, le chercheur doit avoir dans son coeur l'image de son Cheikh (tassawwour), étant donné que c'est le moyen le plus puissant de se détacher de l'emprise des sens. Le Cheikh devient, dans son coeur, le miroir de l'Essence Absolue. S'il est couronné de succès, l'état d'auto-disparition (ghayba) ou "l'absence" du monde des sens, apparaît en lui. Au fur et à mesure que cet état évoluera en lui, son attachement au monde des sens affaiblira et disparaîtra, et la station du Vide Absolus du Non sentir Autre-Qu'Allah commencera à faire jour en lui.

Le degré le plus haut de cette station est appelé l'Annihilation (fana '). Ainsi shah Naqshband (q) a conseillé ses mourides : "quand cet état d'Auto-disparition vient sur moi, laissez moi seul donnez-vous à cet état et accepter ses droits sur nous."

De ce parcours, Cheikh Ala'ouddin (q) a dit à ses mourides :

"Le chemin le plus court pour notre but, qui est Allah, Tout-puissant et Glorifié, est qu'Allah lève le voile de l'Essence du Visage de Son Unité qui apparaît dans toute la création. Il le fait avec l'Etat l'Effacement (ghayba) et d'Annihilation dans Son Unité Absolue (fana '), jusqu'à ce que Son Essence Majestueuse apparaissent et élimine la conscience de quoi que ce soit d'autre que Lui. C'est la fin du Voyage de la recherche d'Allah  et le début d'un autre Voyage."

"À la fin du Voyage de Recherche et l'Etat de l'Attraction vient l'Etat d'Auto-Effacement et d'Annihilation. C'est le but de toute l'humanité comme Allah l'a mentionné dans le Coran : ' Je n'ai crée les Djinns et les Humains que pour M'adorer.' L'adoration signifie ici la Connaissance Parfaite (Ma'rifat). "

Le 2ème du mois de Rajab, 802 H., Ala'ouddin a dit, "je vais vous quitter pour aller à l'autre vie et personne ne peut m'arrêter." Il est mort le 20ème de Rajab, 802 H. Il a été enterré dans la ville de Jaganyan, un des faubourgs de Boukhara.

Il a transmis son secret à l'un de ses nombreux khalifs,le Cheikh Ya'Qoub Al-Charkhi (q).



Le Chaine d'or



Ch Hisham Kabbani

Version Imprimable

  L'Ordre Naqshbandi
Particularité
Origines & Ecole
Appelation
Fondation Haqqani
Le Soufisme

 Les Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
Cheikh Nazim Adil
Cheikh Hisham Kabbani
Ouweyssi
 Enseignements
Principes
Pratiques
Initiation
Paroles de Sagesse
Audio-Vidéo
Intercession
Usage des photos
Centres - Zawiya
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Mawlid
   Perles de sagesse avec Cheikh Nazim 
Ce qu'il vous reste
Soyez ceux qui établissent l’adoration Seigneuriale
Ceux qui suivent les Commandements et Ceux qui sont marqués par Shaytan
Offrez le Salut d’Allah avec sincérité pour obtenir Sa Satisfaction
Toutes les Sohba...
Chercher avec Google
  La chaine d'or des Maitres
Les 40 Maîtres
Premier héritier
L'Imam de la voie
L'intercession
Photo des Cheikhs
Ouweyssi
Genealogie des Cheikhs
Qualifications du Cheikh
   Les Cheikhs de la Naqshbandi
Mouhammad Sayfouddin al-Farouqi al-Moujaddidi
Mouhammad al-Massoum
La transmission Ouwéyssi de la connaissance spirituelle
L'attachement au Cheikh, La Rabita
Qualifications d'un Maître Soufi
Cheikh `Abdoullah al-Fa'iz ad-Daghestani
Darwish Mouhammad as-Samarqandi
Khwaja Mahmoud al-Anjir al-Faghnawi
Ali ar-Ramitani
Cheikh Mouhammad Baba as-Samassi
Cheikh as-Sayyid Amir Koulal ibn as-Sayyid Hamza
Mouhammad Baha'ouddin Shah Naqshband
Ala'ouddin al-Boukhari al-Attar
Cheikh Yaqoub al-Charkhi
Oubaydullah Al-Ahrar
Mouhammad Khawaja al-Amkanaki
Mouhammad al-Baqi Bi-L-Lah
Mouhammad Baha'uddin Shah Naqshband
Ahmad al-Farouqi as-Sirhindi
Cheikh Mouhammad Nazim al Haqqani
Cheikh Mouhammad Nazim al Haqqani
The Messenger of God,Prophet Muhammad ibn Abdullah
Abou Bakr as-Siddiq
Salman al-Farisi
Qassim ibn Mouhammad ibn Abou Bakr
Imam Ja`far as-Sadiq
Tayfour Abou Yazid al-Bistami
Aboul Hassan `Ali ibn Ja`far al-Kharqani
Abou `Ali al-Farmadhi at-Toussi
Abou Ya`qoub Youssouf al-Hamadani
Aboul `Abbas, al-Khidr
Abdoul Khaliq al-Ghoujdawani
Arif ar-Riwakri
Les 11 principes de la voie

Cheikh Nour Kabbani au New Jersey du 5 au 9 Sept 2019
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
Mouhammad al-Massoum
Mouhammad Sayfouddin al-Farouqi al-Moujaddidi
De qui devons nous prendre la Tariqah
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Le mérite de la visite de la tombe du Prophète
Le mérite de la visite de la tombe du Prophète: Quiconque [exécute le Pèlerinage et ensuite] me visite après ma mort, il est comme s'il m'a rendu visite durant ma vie. (Ibn Omar)
Source: Sunnah.org :: 08 septembre 2004

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music
   Citations  et anecdotes
:: The missing leg ::

The Hodja was a poor man but not a miserly one. As a matter of fact, miserly people are never poor. Anyhow, one day the Hodja was going to visit the great Tamerlane. On second thoughts he realized how unseemly it would look for him to go empty handed. No, it wouldn't do...

He got a goose beatifully roasted, placed it in a tray and started on his way to the palace. After a while, the aroma of the roasted goose began to tell on him and, when he could bear it no longer, he broke one of it legs off and satisfied his desire.

Tamerlane when offered the gift, at once noticed that one of the legs was missing and being lame in one leg himself, he thought this must have been done on purpose to remind him of his disability. He was, of course, furious and the Hodja had never in his life been in greater danger.

-"What is the meaning of this? " roared the tryant. "Where's the other leg of this goose?"
-"Your Majesty, all the goose in Akshehir are one-legged," replied the Hodja.
-"That's preposterous! I never heard of such nonsense!"
-"If your Majesty deigns to look out of the window, the geese near the water will vouch for me."
True enough, all these were standing about in the sun on one leg. He ordered an attendant to chase the birds away. They watched the attendant throw a large stick and then the geese running away as fast as both their legs could carry them.
-"You see, Nasreddin, you were lying. Those geese proved to have two legs a piece."
-"Those poor birds didn't prove a thing, your Majesty. If i were chased away with such a stick, i might grow two more legs myself."
:: Nasreddin Hodja ::
 Pratiques
Prières
Dhikr & Awrades
Pratiques mensuelles
Ramadan
Meditation
Vigile - Qiyam
Mawlid
Dou'a - Invocations
 Principes
L'intention
La Bay'at avec le Guide
Le Service
La Séclusion
La conduite du Mouride
La conscience et l'éveil
 
   Notre mission
Notre Mission consiste transmettre les enseignements du Soufisme sur la fraternité de l'Humanité et l'unité de la croyance en Dieu présente dans toutes les religions et voies spirituelles...
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation Haqqani | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437